Citroën ë-Jumper : jusqu’à 17 m3 de chargement en 100 % électrique

Publié le par

Après le Jumpy, Citroën convertit son Jumper à l’électrique. Le fourgon compact devient ainsi le deuxième véhicule utilitaire léger électrifié de la marque. Dès 2021, l’ë-Berlingo Van viendra compléter cette offre pour une gamme 100 % électrique.

La marque aux chevrons poursuit son offensive électrique avec son nouveau ë-Jumper. © Citroën
La marque aux chevrons poursuit son offensive électrique avec son nouveau ë-Jumper. © Citroën

Avec la version « zéro émission » du Jumper, le constructeur français entend faire progresser la part de marché du modèle, actuellement en perte de vitesse avec près de 4 400 unités écoulées depuis janvier auprès des entreprises contre 6 612 à la même période l’an dernier (- 33,7 %). Pour y arriver, la marque aux chevrons dote son utilitaire d’un moteur de 96 kW (120 chevaux) et de deux autonomies au choix :

  • 200 kilomètres* avec une batterie lithium-ion de 37 kWh disponible sur les silhouettes L1 et L2 ;
  • 340 kilomètres* grâce à une batterie de 70 kWh disponible sur les silhouettes châssis-cabine L2S, L3 et L4.

Pour la recharge, l’ë-Jumper est livré avec un câble embarqué de type 3 de 8 mètres pouvant aller jusqu’à 22 kW. En outre, il conserve tous les avantages de sa version thermique : son volume utile identique, jusqu’à 17 m3, et sa charge utile peut atteindre 1 265 kg. L’espace de chargement est optimisé avec des portes battantes arrière s’ouvrant à 90° ou 180°. L’ouverture à 270° est disponible en option. Il embarque enfin tout un arsenal d’aides à la conduite pour plus de sécurité (active safety brake, alerte de franchissement involontaire de ligne, reconnaissance des panneaux de vitesse, régulateur-limiteur de vitesse, système de surveillance d’angle mort et alerte de trafic arrière, contrôle de vitesse en descente et contrôle de traction intelligent...) et un écran tactile 5 pouces pour accéder aux fonctions du système audio, de la navigation et de la caméra de recul.

L’ë-Jumper arrivera sur nos routes en 2021. Les tarifs n’ont pas encore été communiqués.

*cycle WLTP, données provisoires sous réserve d’homologation

Mots clefs associés à cet article : Citroen, Véhicule utilitaire léger (VUL), Véhicule électrique

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter