Citroën donne quelques précisions sur la future C4

Publié le par

Dans une vidéo de communication, Vincent Cobée évoque le retour au premier plan de Citroën, mais aussi la future C4, troisième génération du modèle qui va inaugurer le nouveau langage stylistique de la marque.

Vincent Cobée, directeur général de Citroën. (DR/Citroën)
Vincent Cobée, directeur général de Citroën. (DR/Citroën)

De retour chez Citroën après de longues années, dont une large partie passées hors de France, notamment en Asie pour l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, Vincent Cobée, directeur général de la marque, estime qu’elle est devenue plus mainstream qu’auparavant. « Les véhicules ont un style fort et un positionnement compétitif. Ils sont clairs et alignés sur une marque forte », se réjouit-il. Et d’avancer une analogie avec le corps humain : quand il y a des problèmes et une convalescence, on ne passe pas d’un seul coup à la course de fond. Il faut d’abord se lever, redresser les épaules, puis aller courir. À ses yeux, après un cycle difficile, Citroën s’est aujourd’hui relevé.

C4, un modèle familial et un modèle de flottes

Vincent Cobée évoque aussi la nouvelle C4 en filant la métaphore : « La marque s’est relevée, et on peut donc aller plus loin ». Sachant que la C4 évolue sur le segment C, soit le cœur du marché européen, sur lequel la concurrence est âpre et l’enjeu des renouvellements, au-delà de la conquête, très important. Selon Vincent Cobée, la C4 va faire bouger les lignes sur un segment assez uniforme. « Les prises de commande débuteront en juin, et le véhicule sera visible en septembre ou octobre pour de premières livraisons en fin d’année » indique-t-il, avant d’ajouter qu’il s’agit d’un « modèle familial qui va inaugurer le nouveau langage stylistique de la marque ». Il précise aussi naturellement que la C4 est un modèle névralgique sur le segment des flottes. On sait de source sûre qu’elle bénéficiera d’une version électrifiée.

1,5 million de ventes pour Citroën en 2025

Enfin, en se projetant à l’horizon 2025, il estime que la marque a un potentiel de croissance important, pour atteindre 1,5 million de ventes, dont 60 % en Europe, soit une dépendance bien moindre à ce marché.

Mots clefs associés à cet article : Citroen, LLD, PSA, Compacte, Véhicule électrifié

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter