Citroën commercialisera aussi l’Ami chez Fnac-Darty

Publié le par

Le concept-car Ami One devient une réalité commerciale, sous la forme d’un quadricycle urbain 100 % électrique sans permis dont le pricing a été étalonné par rapport à l’abonnement mensuel à Canal +.

catégorie quadricycle oblige, l'Ami, même 100 % électrique, n'aura aucune incidence sur les performances d'émissions de CO2 de Citroën. (© Citroën)
catégorie quadricycle oblige, l'Ami, même 100 % électrique, n'aura aucune incidence sur les performances d'émissions de CO2 de Citroën. (© Citroën)

Vincent Cobée, nouveau directeur général de Citroën, revient d’abord sur les cinq dernières années de la marque, caractérisées par un profond travail de refondation dont les premiers résultats ont été sensibles en 2019, avec 943 000 ventes dans le monde (+ 1 %). Avec un bémol, cette valeur s’entend hors Chine dans la mesure où la marque, comme l’ensemble du groupe PSA, a quasiment disparu de ce marché… Un élan retrouvé via l’Europe (835 000 ventes) et grâce à la C3, aux C3 Aircross et C5 Aircross et aux C4 Cactus et Berlingo. « Les produits ne racontent pas toute notre histoire récente, car il y a eu un vaste travail sur le retail, La Maison Citroën en étant une parfaite illustration, et les services, avec de nouveaux outils digitaux et des tests sur l’après-vente », pointe Vincent Cobée.

Trouver une solution de mobilité accessible à tous

Outre l’internationalisation de la marque (objectif de 30 % des ventes hors d’Europe en 2022), le prochain chapitre de Citroën s’écrira sans surprise à l’aune de l’électrification (les jalons des 6 modèles électrifiés en 2020 et de 100 % de la gamme en 2025 sont confirmés) et de nouvelles avancées sur le front des mobilités urbaines. L’idée est de rendre ces futures solutions accessibles à tous, notamment aux jeunes générations, et l’Ami va dans ce sens, se posant en manifeste.
L’Ami de série, qui sera produite dans l’usine de Kenitra, au Maroc, prend la forme d’un quadricycle 100 % électrique ne nécessitant pas de permis de conduire (accessible dès 14 ou 16 ans selon les pays). Dotée de deux places, elle pourra se recharger en 3 heures sur une prise ordinaire, pour une autonomie de 70 km. En clair, avec ses 2,41 mètres de longueur, elle revisite le concept éprouvé de pod, comme on a pu en voir de nombreux exemples ces dernières années.

A la mode Beigbeder : « 19,99 euros »

JPEG - 1.9 Mo
Panorama non exhaustif des managers de Citroën ayant travaillé sur le projet Ami.

Pour trouver une aspérité dans cette offre, il faut donc aller chercher du côté des tarifs et des modes de distribution. « Il s’agit d’ouvrir enfin pour de bon la mobilité à tous le monde, le périmètre du VN étant circonscrit aux plus de 50 ans sur nos marchés. Son prix d’achat est donc de 6 900 euros, hors prime, mais notre travail a surtout porté sur un forfait mensuel d’utilisation qui la place à 19,99 euros, sur le modèle d’un abonnement à Canal + », lance Arnaud Belloni, directeur marketing et communication de Citroën, tout en précisant que la grille précise des offres sera détaillée ultérieurement. Par ailleurs, la distribution fera feu de tout bois : une partie du réseau Citroën, un processus 100 % en ligne et surtout, des corners de 9 m2 dans plusieurs sites physiques de la Fnac et de Darty. « Cela vous surprend ? Mais combien des 45 millions de clients de la Fnac et de Darty viennent dans nos concessions Citroën ? », lance Vincent Cobée, relayé par Enrique Martinez, CEO de Fnac-Darty : « C’est intéressant d’apporter notre spécificité retail dans le schéma d’ensemble et de chercher à toucher des jeunes. Sachant que nous sommes déjà rompus à la vente de scooters électriques ».

Ceci n’est pas une révolution

En clair, si « ceci n’est pas une révolution », on peut y voir un laboratoire et c’est aussi le rôle que joue Citroën au sein de PSA, à l’image de Seat pour le groupe Volkswagen. En effet, aucun objectif de volume n’a été avancé et on ne saurait pour l’heure y voir une promesse « bankable ». Il s’agit aussi d’occuper la place que d’autres pourraient prendre, au-delà du spectre de la concurrence traditionnelle. En outre, toute 100 % électrique qu’elle est, l’Ami n’aura aucune incidence sur la cible d’émissions de CO2 à atteindre, dans la mesure où c’est un quadricycle. A ceux qui seraient tentés de hausser les épaules, Vincent Cobée répond : « Nous sommes des vieux de l’auto, il faut pourtant savoir regarder le monde et ses usages évoluer et tenter de nouvelles choses. Si vous balayez d’un revers de la main ce que je dis, je vous conseille de parler avec vos enfants et les jeunes générations, et nous en reparlons bientôt ».

JPEG - 3 Mo
L’habitacle se résume à l’essentiel, une valeur chère à Citroën, avec une touche ludique qui fait un clin d’oeil à Lego.

Mots clefs associés à cet article : Citroen, LLD, Véhicule électrique, Marché France, Marché Europe, PSA Finance, minicitadine, énergies alternatives

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER