[Vidéo] Citroën C5 Aircross, voyage en classe confort

Publié le par

Le dernier-né de Citroën arrive sur le marché avec un double défi : exister sur un marché ultra-concurrentiel et se démarquer de son cousin, la superstar 3008.


Cette video n'est plus disponible

Longtemps absent du segment des SUV – si l’on met de côté les confidentiels C-Crosser et C4 Aircross qui n’étaient que des Mitsubishi Outlander et ASX rebadgés –, Citroën se positionne enfin sur ce marché depuis 2017 avec le lancement du C3 Aircross. Cette année, c’est son grand frère, le C5 Aircross, qui vient élargir sa gamme. Reposant sur la plate-forme du Peugeot 3008 (et donc du 5008, du DS 7 Crossback et de l’Opel Grandland X), le C5 Aircross n’en est pas pour autant une simple copie. Afin de capter la plus grosse part de marché, le groupe PSA s’est en effet attaché à donner une personnalité propre à chacun de ses SUV. Le C5 Aircross espère ainsi se démarquer de ses cousins en proposant un style plus ludique et en misant sur l’habitabilité et le confort.

Côté design, le pari est réussi puisque le dessin qui pourrait paraître un peu lourd de prime abord devient vite attachant. Les touches colorées contrastées sur les bas de caisse, les protections de carrosserie imposantes, les projecteurs en cascade… tout apporte une sensation de fraîcheur et le côté imposant recherché par les acheteurs de SUV.

JPEG - 135.3 ko
A l’arrière, trois vrais places et des sièges rabattables individuellement.
Mais un look séduisant ne suffit plus sur ce marché ultraconcurrentiel des SUV compacts. Pour capter les clients qui regrettent la modularité et l’habitabilité des monospaces, le C5 Aircross adopte des dimensions qui viennent le placer entre le 3008 et le 5008. S’il ne dispose pas d’une troisième rangée de sièges comme ce dernier il peut en revanche se targuer d’un volume de coffre record pour la catégorie. Grâce à la banquette arrière qui peut coulisser sur 15 centimètres, celui-ci varie entre 580 et 720 litres, soit autant qu’un Skoda Kodiaq, référence du segment supérieur.

JPEG - 228.7 ko
Le volume varie de 580 à 720 litres grâce à la banquette arrière coulissante et atteint 1630 litres une fois la banquette rabattue.
Autre atout, les trois vrais sièges de la banquette arrière sont rabattables individuellement. Une fois les sièges baissés, le plancher est plat et le volume atteint 1630 litres. Les familles et les déménageurs du dimanche apprécieront. Rien à redire donc du côté de l’habitabilité donc, si ce n’est peut-être l’absence de rangement dans le double fond du coffre à cause de la présence de la roue de secours.

Salon flottant

Face aux qualités dynamiques du châssis du 3008, Citroën aurait pu se contenter de reprendre les mêmes ingrédients. Mais pour se démarquer du Peugeot et rester cohérent avec le nouveau leitmotiv de la marque, (« Citroën Advanced Comfort »), le C5 Aircross mise lui sur le confort. Outre des sièges au moelleux généreux permis par une surcouche de mousse de 1,5 cm, c’est avec ses suspensions à butée hydraulique que la marque veut faire la différence. Héritières de la longue tradition du constructeur en matière de liaisons au sol typées confort, elles ont été développées dans un premier temps… pour le rallye. Utilisées sur la C3 WRC qui court actuellement, elles permettent un débattement plus long qui a pour effet d’améliorer le filtrage de la route.

En pratique, elles apportent un vrai plus en matière de confort. L’effet « tapis volant » n’a pas grand-chose à envier à certaines suspensions pilotées. Mais il oblige à adopter une conduite souple. Autrement, les mouvements de caisse et le manque de fermeté auront vite fait de vous donner la nausée… Rien à voir cependant avec les sensations de mal de mer que pouvaient induire les suspensions hydropneumatiques. D’autant que ces liaisons au sol ont un autre avantage plus inattendu. Elles permettent au C5 Aircross de s’en sortir très honorablement sur parcours accidenté. Lors de notre essai sur des pistes crevassées et boueuses, le SUV aux chevrons ne s’est pas laissé impressionner, même à vitesse soutenue. De quoi, là encore, en remontrer à des véhicules beaucoup plus onéreux et truffés d’électronique.

Non content de soigner les vertèbres de ses passagers, le C5 Aircross se préoccupe également de leurs oreilles. L’isolation phonique est impressionnante pour un constructeur généraliste, et il suffit de voir la double épaisseur des vitres avant pour comprendre que Citroën n’a pas fait les choses à moitié. Bref, le confort n’est pas qu’un concept marketing sur le C5 Aircross, et Citroën nous livre sans conteste le SUV généraliste le plus agréable à vivre du segment.

JPEG - 286.5 ko
En plus de l’écran central tactile de 8’’, le conducteur dispose d’un combiné d’instrumentation de 12,3’’.

Sécurité et automatisation

Dans l’air du temps, notre C5 Aircross d’essai en finition haut de gamme Shine intègre une panoplie d’équipements de sécurité et de connectivité complète : grand écran central tactile central de 8 pouces, affichage des informations du conducteur sur un cockpit virtuel de 12,3 pouces (en série sur la finition business), charge sans fil pour smartphone, Mirrorscreen, maintien dans la voie et régulateur de vitesse intelligent (en série sur Business +)… Des équipements qui se retrouvent tous sur la finition Business +, qui débute à 34 100 euros et qui intègre également le double vitrage à l’avant, le hayon mains libres et les projecteurs full LED avec commutation automatique en feu de croisement.

Sous le capot, pas de surprise, le BlueHDi 180 ch déjà éprouvé sur le 3008 procure une puissance suffisante pour le C5 Aircross, et la boîte EAT8 est bien adaptée à une conduite souple et sobre.

Dernier-né du quintette de SUV utilisant la plate-forme EMP2 de PSA, le C5 Aircross apporte donc une offre séduisante et pertinente. Sans singer le 3008, ce qui était pourtant tentant compte tenu de son succès, il a tout pour séduire le plus grand nombre, en particulier la clientèle du segment supérieur qui se retrouvera dans ses dimensions et son habitabilité tout en profitant d’un rapport qualité/prix plus intéressant.

Retrouvez notre essai complet dans le n° 242 de L’Automobile & L’Entreprise.

JPEG - 268.1 ko
En termes de dimensions, le C5 Aircross se place entre le 3008 et le 5008.

Mots clefs associés à cet article : Citroen, SUV

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER