Chute historique du PIB français au deuxième trimestre 2020

Publié le par

Au deuxième trimestre 2020, le PIB de la France s’est logiquement affaissé de 13,8 %, sous l’effet de la crise sanitaire et des conséquences économiques du confinement. Le niveau d’investissement des entreprises est aussi en net recul.

DR / gouvernement.fr
DR / gouvernement.fr

Au deuxième trimestre 2020, la France a enregistré une chute historique de son PIB, à – 13,8 %, selon une note de l’Insee publiée le vendredi 31 juillet 2020. C’est le troisième trimestre négatif consécutif pour la France, qui doit faire face à l’une des plus sévères récessions de son histoire contemporaine.

Il convient cependant de noter que cette baisse est moins prononcée que ce qu’anticipaient les experts de l’Insee à la mi-juin : leurs prévisions faisaient alors état d’un effondrement de 17 % du PIB. Sans surprise, ces chiffres soulignent l’ampleur des conséquences de la crise sanitaire sur l’économie, avec la mise à l’arrêt de la plupart des activités durant le confinement et une reprise très progressive depuis mi-mai.

Autres indicateurs économiques majeurs, notamment pour l’automobile, les investissements des entreprises affichent un recul de 17,8 % au deuxième trimestre 2020, et les dépenses des ménages se contractent nettement de 11 %.

Mots clefs associés à cet article : Entreprises, Marché France, Économie, Insee, Coronavirus Covid-19

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter