Chrysler Grand Voyager, acte 5

Publié le par

Le monospace le plus vendu au monde, avec 12 millions d’unités écoulées depuis 1983, fait peau neuve. Le Chrysler Grand Voyager, qui en est à sa 5e génération, a été entièrement revu, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. La silhouette nous rappelle celle de la Chrysler 300C, principalement au niveau de la calandre, ce dont ne se cache pas le constructeur. Les dimensions ont également été revues. Le Grand Voyager est plus long de cinq centimètres, pour atteindre 5,14 m. Inutile de chercher une version plus courte, il n’y en a plus. À l’intérieur, pas moins de 35 nouveaux équipements font leur apparition, en série ou en option selon le niveau de finition. Parmi eux, le système Stow’n Go, qui permet aux sièges des 2e et 3e rangées de se replier entièrement en moins de 30 secondes dans le plancher en pressant sur un simple bouton.

JPEG - 159.4 ko
Un véhicule pensé de l’intérieur
Chrysler a également mis le paquet sur le multimédia, avec, entre autres, un nouveau système capable de lire trois sources audio/vidéo différentes simultanément. Composé de deux écrans de 8 pouces intégrés dans le plafond (un par rangée), il permet aux occupants de visionner un DVD ou de jouer à une console de jeu de manière indépendante. Le Grand Voyager dispose sinon d’une multitude de rangements, d’une caméra de recul, d’une console centrale coulissante, de sièges chauffants à l’avant et dans la 2 rangée… Le constructeur américain n’a pas non plus lésiné sur les équipements de sécurité. Le Grand Voyager a reçu cinq étoiles dans le cadre des crash tests menés pour le marché américain. Sous le capot, on retrouve le 2.8 CRD de 163 ch, légèrement amélioré. Celui-ci s’avère un peu juste pour déplacer les 2 175 kg à vide, malgré un couple de 360 Nm et une nouvelle boîte auto à six rapports censée apporter plus de reprise. La consommation s’en ressent, ainsi que les émissions de CO2, de 247 g/km. Chrysler s’est fixé un objectif de 1 000 ventes pour le marché français, avec un prix de départ fixé à 36 400 euros.

Mots clefs associés à cet article : Chrysler, Monospace

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter