ChargeUp Europe, la nouvelle alliance des acteurs de la recharge

Publié le par

Initié par ChargePoint, Allego et EVBox, le projet ChargeUp Europe vise à fédérer l’ensemble des acteurs du secteur de la recharge européenne. Cette entité leur permettrait d’être unanimement représentés auprès des instances et décideurs communautaires.

L'Europe pourrait compter 44 millions de véhicules électriques d'ici à 2030. © ChargeUp Europe
L'Europe pourrait compter 44 millions de véhicules électriques d'ici à 2030. © ChargeUp Europe

À l’image des organismes et associations faisant porter la parole des différentes activités de l’industrie automobile, les groupe EVBox, Allego et ChargePoint – tous trois membres de l’Avere-France – ont décidé de faire cause commune. Ensemble, ils ont ainsi co-fondé ChargeUp Europe, une coalition des acteurs clés du monde de la recharge. Le but : promouvoir d’une seule et même voix le développement des infrastructures de recharge à travers l’Europe.

Peser dans les débats

Officiellement introduite ce mardi 31 mars lors de REVolution Digital, événement en ligne remplaçant la traditionnelle conférence REVolution organisée par EVBox et qui a dû être annulée en raison de la crise sanitaire actuelle, ChargeUp Europe entend devenir la référence incontournable en matière d’expertise de la recharge européenne.

« Nous pensons que le moment est venu de représenter le secteur des infrastructures de recharge en Europe avec une voix unique » a justifié Christopher Burghardt, directeur général de ChargePoint pour l’Europe. D’autant que, en réunissant plus de 150 000 points de recharge à travers l’Europe sur un peu plus de 240 000 bornes, l’union ChargeUp concentre la majorité du maillage. Par conséquent, le poids de son réseau pourrait bien lui permettre de faire valoir les droits du secteur avec encore plus de crédibilité auprès des responsables étatiques.

Une mission de mobilité publique

Alors que l’Europe pourrait compter 44 millions de véhicules électriques d’ici à 2030, la nouvelle alliance ChargeUp Europe prévoit d’apporter sa vision sur les programmes d’investissements de l’Union Européenne. Mais aussi de donner son influant point de vue sur ensemble des mesures exécutives visant à lever les freins à l’adoption de la mobilité électrifiée. En somme, « nous devons parler dans l’intérêt des conducteurs de VE plutôt que de laisser les autres parler pour nous » a conclu Kristof Vereenooghe, PDG d’EVBox.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Mobilité durable, Recharge électrique, Bornes de recharge

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter