Bornes de recharge : « Une dynamique à relancer dès maintenant »

Publié le par

À fin décembre 2020, la France comptait 30 838 points de recharge ouverts au public, selon le Gireve, ce qui correspond environ à un point de recharge pour dix véhicules électriques ou un point de recharge pour treize véhicules électrifiés rechargeables si l’on compte les hybrides rechargeables. Il reste donc encore des étapes à franchir avant d’atteindre l’objectif fixé par le plan « objectif 100 000 bornes » présenté en octobre 2020 par le gouvernement.

© Seat
© Seat

Pour l’Avere-France, qui publie aujourd’hui le bilan des immatriculations de véhicules électrifiés sur l’ensemble de l’année 2020, la « dynamique doit être relancée dès maintenant ». À fin 2020, l’Hexagone compte 30 838 points de recharge ouverts au public, un chiffre encore insuffisant face à l’objectif fixé par le gouvernement de 100 000 bornes d’ici à fin 2021.

Dans le détail, environ deux tiers des points de recharge ouverts au public sur le territoire correspondent à de la recharge accélérée (comprise entre 14 et 22 kW). L’autre tiers correspond à de la recharge dite « normale » (inférieure ou égale à 11 kW), rapide (jusqu’à 50 kW) ou ultra-rapide (au-delà de 50 kW).

Rappelons que le bon fonctionnement des bornes de recharge, leur interopérabilité (c’est-à-dire la possibilité pour les utilisateurs d’avoir accès à des bornes de recharge de différents opérateurs), la clarté du prix de la recharge ou encore la possibilité de paiement à l’acte font partie des points d’amélioration de la qualité de service. Cette année sera d’ailleurs marquée par les avancées règlementaires : décret relatif aux Infrastructures de recharge pour véhicules électriques (IRVE), réforme du droit à la prise et du pré-équipement.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Borne de recharge, Véhicule hybride rechargeable

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter