Bornes de recharge : un décret oblige les aires d’autoroute à s’équiper d’ici 2023

Publié le par ,

Le Gouvernement vise l’équipement de l’ensemble des aires de service du réseau autoroutier en bornes de recharge rapide au 1er janvier 2023. Pour y parvenir, un décret vient d’être publié au Journal officiel fixant les nouvelles obligations des concessionnaires autoroutiers et des exploitants d’aires de services.

Des bornes de recharge sur l'aire de Gidy de l'autoroute A10. image d'illustration © AM / A&E
Des bornes de recharge sur l'aire de Gidy de l'autoroute A10. image d'illustration © AM / A&E

Rouler en véhicule électrique est d’une simplicité déconcertante. Recharger la batterie du modèle utilisé l’est parfois moins. Particulièrement sur les grands axes routiers ou autoroutiers, où le nombre de bornes installées et disponibles fait encore cruellement défaut. Surtout depuis la mise hors tension du réseau Corri-Door exploité par Izivia.

Alors que les projections du Gouvernement font état d’un parc automobile français composé de plus d’un million de véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation en 2022, il devient urgent de développer les infrastructures de recharge pour véhicules électriques (IRVE) sur les grands axes. Pour soutenir leur développement, l’État pousse le déploiement d’un réseau de bornes de recharge sur les aires de services jalonnant les grandes nationales et les autoroutes. En ce sens, un décret publié au Journal officiel oblige désormais les délégataires du service public autoroutier d’assurer « la distribution de l’ensemble des sources d’énergies usuelles ».

Ainsi, toutes les aires de service du réseau autoroutier concédé seront équipées de stations de recharge pour véhicules électriques d’ici le 1er janvier 2023. En parallèle, l’équipement du réseau routier national non concédé sera réalisé à la même échéance grâce à la mobilisation des services de l’État.

Une enveloppe de 100 millions d’euros

Afin de tenir cet objectif , une enveloppe de 100 millions d’euros est dédiée à l’accélération du déploiement des bornes de recharge rapide sur le réseau routier national. Les futures stations, qui comporteront au minimum quatre points de recharge rapide (recharge en moins de 20 minutes), seront financées à hauteur de 10 à 30 % des coûts d’installation. Ce taux pouvant être porté à 40 % dans certaines situations spécifiques.

Ces aides sont cumulables avec la prise en charge à hauteur de 75 % des coûts de raccordement au réseau mise en place par la loi d’orientation des mobilités (LOM). Cette enveloppe sera allouée au fur et à mesure de l’arrivée des dossiers et sera éteinte à l’épuisement des fonds. Une prime sera accordée aux 150 premiers points de charge pour favoriser un déploiement rapide.

Pour mémoire, en 2020, le gouvernement annonçait sa volonté d’atteindre les 100 000 bornes d’ici à la fin de l’année 2021.

Mots clefs associés à cet article : Autoroute, État, Décret, Recharge électrique, Bornes de recharge, Jean-Baptiste Djebbari

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER