Bercy favorable à une hausse de la prime à la conversion

Publié le par

Bruno Le Maire s’est dit favorable au renforcement de ce dispositif permettant de renouveler le parc automobile.

Le ministre de l'Économie exclut de revenir sur la fiscalité des carburants.
Le ministre de l'Économie exclut de revenir sur la fiscalité des carburants.

En place depuis janvier, la prime à la conversion prévoit une aide de 1 000 euros pour les professionnels qui achètent un véhicule Crit’Air 1 ou 2 émettant moins de 130 g/km de CO2 en échange de la mise à la casse d’un essence d’avant 1997 ou d’un diesel d’avant 2001. Or le dispositif devrait être renforcé l’année prochaine.

C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, lors d’une interview sur Radio Classique ce mercredi matin. « Je ne souhaite pas que nous touchions à ce qui était prévu comme trajectoire sur la fiscalité du gazole et de l’essence. En revanche, je souhaite que nous accélérions la transition énergétique », a-t-il annoncé. Le secteur des transports serait notamment visé, relève l’AFP.

Selon les dires du ministre, le Gouvernement soutiendra toute proposition de la majorité visant à renforcer les aides à la conversion des véhicules. Depuis le début de l’année, 170 000 dossiers de demande de prime ont été déposés. (source AFP).

Mots clefs associés à cet article : Projet de loi, Prime à la conversion

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER