Baisse du marché des flottes en février, le VP durement touché

Publié le par

À l’instar du marché national, les immatriculations des véhicules (VP+VUL) en flottes ont marqué un temps d’arrêt le mois dernier. Avec 68 692 mises à la route, ce segment de marché est en baisse de 9 % par rapport à février 2020. Depuis le début de l’année, il affiche désormais un repli de - 2,94 % (132 022 unités).

© A&E 2021
© A&E 2021

Selon les chiffres de l’Arval Mobility Observatory (AMO), avec le même nombre de jours ouvrés qu’en 2020, le marché des flottes a calé en février. La baisse des immatriculations atteint 9 % (68 692 VP+VUL). Dans le détail, les VUL résistent mieux que les VP, avec un recul contenu à - 3,3 % (29 131 unités) contre - 12,9 % (39 561 unités) pour les véhicules particuliers. Côté énergies, les motorisations alternatives sont toujours boostées par une fiscalité avantageuse et les hybrides rechargeables affichent une croissance à trois chiffres (+ 141,6 % ; 4 255 VP+VUL). Elle est à deux chiffres pour les hybrides simples (+ 50,4 % ; 4 844 VP+VUL). L’électrique est en revanche en recul de - 8,1 % (2 505 immatriculations VP+VUL). « Comme en janvier, c’est le segment VP qui explique cette situation, avec un repli de - 12,3 % à 1 848 immatriculations », note l’AMO. Dans le même temps, la désaffection pour les modèles thermiques se poursuit : - 17,5 % pour le diesel (43 315 VP+VUL) et - 10,8 % pour l’essence (13 438 VP+VUL).

Mauvais départ

Avec ce résultat, le début d’année est en berne : sur les deux premiers mois de l’année 2021, le marché passe dans le rouge et affiche un repli de - 2,9 % (132 022 VP+VUL). En comparaison, le marché national recule de 11,4 % (331 139 VP+VUL). Dans le détail, les VUL restent dans le vert (+ 2,6 % ; 56 984 unités), tandis que les VP déclinent de 6,8 % (75 038 unités). Sous les capots, les motorisations alternatives séduisent, à l’exception du 100 % électrique :

  • + 165,7 % (7 981 VP+VUL) pour l’hybride rechargeable,
  • + 53,4 % (9 511 VP+VUL) pour l’hybride simple,
  • - 2,21 % (4 904 VP+VUL) pour le 100 % électrique.

Les motorisations thermiques continuent leur chute dans les flottes : - 3,6 % (24 944 VP+VUL) pour l’essence et - 12,2 % (84 047 VP+VUL) pour le diesel.

Mots clefs associés à cet article : Marché Flottes

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter