BMW fait rouler le prototype i Hydrogen Next

Publié le par

Après avoir abordé le virage de l’électrification via des systèmes mild-hybrid, hybrides rechargeables et full-electric à batteries, le constructeur premium allemand franchit une nouvelle étape en matière d’électromobilité avec son prototype carburant à l’hydrogène.

(image d'illustration © BMW Group)
(image d'illustration © BMW Group)

Comme tous les constructeurs automobiles, BMW travaille à réduire le plus possible les émissions de CO2 de ses véhicules. Une ambition qui passe nécessaire par leur électrification. Aujourd’hui, plusieurs solutions existent et son proposées dans la gamme. Les modèles actuels peuvent être commandés a minima avec une hybridation légère 48V, des motorisations hybrides rechargeables (i8, Série 3, Série 5, X1, X2, X3, X5, etc.) ou 100 % électrique (i3, i4 et iX). Dans le futur, les clients de la firme de Munich pourraient même rouler en véhicule fuel-cell, c’est-à-dire équipé d’une pile à combustible alimentée en hydrogène, à l’image des Toyota Mirai, Honda Clarity et Hyundai Nexo.

BMW Group planche en effet depuis de nombreuses années sur ce type de solution offrant aux véhicules une autonomie supérieure à celles des électriques à batteries. D’ailleurs, en Allemagne, le constructeur est associé à des producteurs d’hydrogène au sein de l’initiative Clean Energy Partnership visant à porter le réseau de station d’avitaillement local à 130 unités d’ici fin 2022.

Schéma de fonctionnement d'un véhicule hydrogène © BMW Group
Schéma de fonctionnement d’un véhicule hydrogène © BMW Group

À cette même date, le constructeur s’est engagé à présenter « un modèle de petite série, doté de cette technologie, développé sur la base du BMW X5 » . Un véhicule qui... roule déjà sous les traits du prototype BMW i Hydrogen Next.

Campagne d’essais sur les routes européennes

Un prototype légèrement camouflés que les automobilistes européens vont peut-être avoir la chance de croiser dans les prochaines semaines puisque le constructeur vient de débuter sa campagne d’essais sur les routes européennes. D’intenses sessions de roulage (des milliers de kilomètres parcourus dans des situations de trafic variées) pratiquées dans des conditions proches des usages du quotidien afin de vérifier « l’efficacité du châssis spécifique et des systèmes électroniques du véhicule dans des conditions réelles ».

Pour mémoire, selon un partenariat établi en 2013, « les piles individuelles proviennent de Toyota tandis que l’empilement de piles à combustibles et le système d’entraînement complet sont des développements originaux de BMW Group ». Côté mécanique, le système équipant le BMW i Hydrogen Next délivre 275 kW, soit 374 chevaux. « Ce qui correspond exactement à la puissance du moteur à essence six-cylindres en ligne le plus puissant actuellement utilisé dans les modèles de la gamme BMW, garantissant ainsi la dynamique de conduire pour laquelle la marque est connue », est-il précisé. Enfin, les 6 kg d’hydrogène nécessaire au fonctionnement du véhicule sont stockés dans deux réservoirs de 700 bars.

Mots clefs associés à cet article : BMW, SUV, Pile à combustible, Hydrogène

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter