BMW, Volkswagen, Kia et Audi : résultats du 1er semestre 2018

Publié le par

Les constructeurs dévoilent leurs résultats sur le premier semestre de l’année. Globalement, les ventes et les commandes sont en croissance. Mais certains s’attendent déjà à une fin d’année plus difficile en raison du passage à l’homologation WLTP.

Après Hyundai, Volvo, Mitsubishi et Toyota, les résultats du premier semestre sont tombés pour BMW, Volkswagen, Kia et Audi.

BMW confirme ses prévisions pour 2018

Les livraisons pour les marques BMW, Mini et Rolls-Royce ont atteint 1 242 507 unités au premier semestre, soit une hausse de 1,8 % par rapport à la même période en 2017. Le chiffre d’affaires du groupe atteint 47,71 milliards d’euros (-4 %), 41,51 milliards d’euros (-1,5 %) pour la seule division automobile. Le constructeur maintient toutefois ses prévisions pour l’année et vise une marge de 8 à 10 % pour la division automobile.

Les modèles ayant rencontré le plus de succès sont la Série 1 (+7,2 % avec 98 396 unités), le X1 (+11,8 % avec 152 866 exemplaires) et la Série 5 (+14,9 % avec 191 185 unités). De son côté, la marque Mini a écoulé 181 430 véhicules (+0,1 %). Le Mini Countryman reste l’un des modèles les plus en vue, avec 48 692 unités (+39,8 %).

BMW insiste aussi sur son investissement dans les mobilités du futur. Le groupe, qui s’attache à développer ses activités dans les domaines de la mobilité électrique et de la conduite autonome, a augmenté ses dépenses en recherche et développement de plus de 300 millions d’euros sur le premier semestre (+13,6 %), avec pour objectif d’atteindre 7% du chiffre d’affaires pour l’année en cours. Enfin, la construction d’une nouvelle usine de production de VE en Hongrie souligne les perspectives de croissance de l’entreprise.

Volkswagen poursuit son offensive SUV

Sur l’ensemble du premier semestre, la marque a enregistré une hausse significative de son chiffre d’affaires, à hauteur de 42,7 milliards d’euros (+8 %), notamment en raison d’une forte augmentation des ventes. Volkswagen atteint un nouveau record avec 3,12 millions de véhicules livrés. Le groupe pointe notamment les « excellents résultats » obtenus par son offensive SUV. En un an, la part de SUV dans ses ventes mondiales de véhicules a progressé de 18 %. Une hausse particulièrement marquée en Europe où la part de marché de ces modèles est passée de 17 % à 25 % en un an. En Amérique du Nord, elle a presque quadruplé (de 10 % à 38 %).

La marque estime que le passage à WLTP aura des effets temporaires à partir du troisième trimestre. Cela n’empêche pas le groupe de confirmer ses prévisions pour l’année, à savoir un chiffre d’affaires en augmentation de 10 %.

Des ventes records en France pour Kia

Kia Motors enregistre le meilleur semestre de vente de son histoire en Europe, avec 264 010 unités vendues sur la période (+5 %). La marque coréenne maintient ainsi une part de marché de 3 % au premier semestre 2018. Des résultats qui se confirment en France avec une progression des ventes de 19,6 %, soit un total de 23 587 immatriculations et une part de marché de 2 %.

Le constructeur présente notamment une hausse de 46% de ses ventes de véhicules dotés de motorisations alternatives, parmi lesquels ses modèles hybrides, hybrides rechargeables et électriques. Au total, 27 507 véhicules électrifiés ont été vendus depuis janvier, un chiffre représentant plus de 10% des ventes totales de Kia (10,8 % en France).

La marque confirme ainsi ces objectifs de 500 000 ventes en Europe et 43 000 en France d’ici à la fin d’année. A l’horizon 2025, elle prévoit de lancer 16 véhicules équipés d’une motorisation alternative, dont cinq nouveaux hybrides, cinq hybrides rechargeables, cinq modèles électriques à batterie et, en 2020, un nouveau véhicule à pile à combustible. Le constructeur a également annoncé le lancement d’un nouveau groupe propulseur Diesel hybride léger EcoDynamics+, inauguré sur la version restylée du Kia Sportage, et proposé ensuite sur d’autres modèles.

Audi anticipe l’impact de l’homologation WLTP

Sur la période, Audi a vu son chiffre d’affaires et son résultat d’exploitation augmenter pour atteindre respectivement 31,2 milliards d’euros (+3,9 %) et 2,8 milliards d’euros (+ 3%). Entre janvier et juin, l’entreprise a livré 949 282 véhicules (+4,5 %). Des ventes portées notamment par des avancées positives en Asie et en Amérique du Nord. Mais le constructeur s’attend à une fluctuation significative de ses données financières et volumes clés au cours de l’année 2018 et, anticipe l’impact du passage à la procédure d’homologation WLTP et la transformation la plus importante du portefeuille de modèles jamais vue. Sur l’ensemble de l’année, ses livraisons devraient atteindre les niveaux de l’an passé, avec une légère hausse du chiffre d’affaires pour le groupe. « Les effets positifs de la mise en œuvre systématique du plan de transformation Audi commenceront à se faire sentir au début de l’année prochaine », conclut Audi.

Mots clefs associés à cet article : BMW, Kia, Volkswagen

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER