Axel Vilaseca (Troopy) : « Nous venons de lancer une offre sur le segment du B to B. »

Publié le par

Distributeur historique de voitures (Kia, Honda) et de motos (Yamaha), le groupe Chapat a été pionnier dans son secteur pour prendre le virage des nouvelles mobilités et lancer un service de scooter-partage, baptisé Troopy. L’Automobile & L’Entreprise a rencontré Axel Vilaseca, président directeur général de ce service de location.

Axel Vilaseca. © Troopy
Axel Vilaseca. © Troopy

L’Automobile & L’Entreprise : En cette rentrée si particulière, à quel stade de développement se situe votre offre de scooters partagés Troopy ?
Axel Vilaseca :
Nous continuons d’étoffer notre flotte de trois-roues motorisés – le nouveau Tricity 300 – toujours dans le cadre d’un partenariat étroit avec Yamaha Motor Europe. D’ici à la fin du mois de septembre, cent nouvelles unités seront déployées à Paris et dans les douze villes où nous opérons en Ile-de-France. Nous nous implantons aussi à Versailles, Vélizy et Rueil-Malmaison. Au total, nous disposons de 250 scooters, un parc appelé à se développer. Nous travaillons simultanément sur de nouvelles offres, basées sur le principe du parrainage. En outre, depuis le milieu du mois de septembre, nous proposons une offre sur le segment B to B qui permet à des entreprises d’allouer des véhicules Troopy à certains de leurs collaborateurs. Et nous pouvons faire de la gestion de flotte pour eux. Il s’agit d’un marché prometteur, surtout que nous implémenterons des véhicules électriques dès 2021.

A&E : Quel est le taux d’utilisation de vos scooters ?
AV :
Notre taux d’utilisation journalier est compris entre 1 et 1,5. Nous sommes encore loin de nos concurrents, y compris les opérateurs de vélos et de trottinettes. Cela s’explique aussi par le fait que l’usage moyen d’un Troopy porte sur 8 kilomètres, là où les autres acteurs du marché se situent à 4 ou 5 kilomètres. C’est d’ailleurs l’une des clés de notre positionnement et de notre modèle économique.

A&E : Sur le segment des flottes, l’argument sécuritaire du trois-roues vous aide-t-il à lever certaines appréhensions ?
AV :
Cela rassure évidemment les gestionnaires de flotte, mais aussi les usagers. Surtout que nos véhicules sont équipés d’un tablier, d’un pare-brise et d’un top case. De surcroît, nous fournissons une formation spéciale avec des partenaires moto-écoles.

A&E : Avez-vous des projets d’expansion géographique au-delà de l’Ile-de-France ?
AV :
Tout à fait ! Nous allons nous implanter dans d’autres villes via une organisation en franchises dans le réseau Yamaha. Nous avons aussi des projets de développement international. Pour assurer cette croissance, notamment le renforcement des équipes, nous allons mener une levée de fonds qui devrait être finalisée au début de 2021. Au niveau des compétences, cela doit nous permettre de garder en interne des briques qui nous semblent stratégiques, comme le CRM ou l’optimisation de l’implémentation de la flotte avec l’intelligence artificielle.

A&E : Vous avez développé une nouvelle application avec Vulog. À quelles fins ?
AV :
Avec notre partenaire Vulog, nous avons conçu cette nouvelle application pour fluidifier le parcours de nos clients et proposer un pack fidélité qui leur permette de faire des économies. On en revient au CRM. 

A&E : Le durcissement des politiques environnementales des villes peut-il jouer en faveur des solutions exploitant des deux ou trois-roues ?
AV :
Les deux ou trois-roues ont effectivement une carte à jouer dans un contexte de lutte contre l’autosolisme. À nous de nous adapter à ce qui sera exigé entre zones à faibles émissions, zones à circulation réduite, etc. Par exemple, on sait que le stationnement payant des deux ou trois-roues motorisés thermiques va entrer en vigueur à Paris. On sait aussi que les normes relatives au bruit vont devoir être mieux respectées. Mais nous y voyons une opportunité car Troopy répond à un réel besoin pour les trajets entre ville et banlieue.

Mots clefs associés à cet article : Deux et trois roues, Location de courte durée (LCD), Nouvelles mobilités, Scooter

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER