Automobile : les nouveautés qui vous attendent en 2021

Publié le par

Malgré une crise sanitaire l’ayant lourdement impacté en termes de volumes de ventes, le marché automobile ne compte pas se laisser abattre. Ainsi, le millésime 2021 promet de nombreuses et belles nouveautés dont voici un aperçu.

Ce cru 2021, porteur de tous les espoirs, compte quelque 130 lancements programmés entre janvier et décembre 2021. © DR
Ce cru 2021, porteur de tous les espoirs, compte quelque 130 lancements programmés entre janvier et décembre 2021. © DR

Bien que la pandémie de Covid-19 ait profondément chamboulé l’année 2020, les constructeurs ne veulent pas décevoir les acheteurs et n’envisagent donc pas de bousculer le calendrier de sorties produits fixé pour 2021. Ce cru, porteur de tous les espoirs, compte ainsi quelque 130 lancements programmés entre janvier et décembre 2021. En voici un échantillon, parmi les modèles plus attendus.

Audi Q4 e-tron

Après les SUV « branchés » e-tron et e-tron GT, la marque aux anneaux s’apprête à produire un SUV compact électrique, le Q4 e-tron. Basé sur la plateforme MEB et cousin technique des Skoda Enyaq et Volkswagen ID.4, ce modèle promet de développer jusqu’à 306 ch et environ 450 km d’autonomie. Avoisinant des tarifs proches de 60 000 €, il pourrait également se trouver doté d’une déclinaison coupé Sportback.

BMW i4

Déclarée marque automobile la plus durable selon le barème de notation des indices de durabilité Dow Jones 2020, BMW a de grandes ambitions en matière d’électrification de sa gamme. La firme s’est donc lancée dans une conversion de ses best-sellers, déclinés en « i ». Ouvrant la voie aux Série 5, Série 7 ou X1, la Série 4 Gran Coupé se verra donc renommée i4 en intégrant une batterie d’environ 80 kWh. Sous son capot, BMW a déjà évoqué une puissance maximale de 530 ch et une autonomie supérieure à 500 km. Adoptant le design intérieur de l’iX, notamment ses écrans incurvés, l’i4 devrait être proposé pour un prix de 65 000 € environ.

Citroën C5

La marque aux chevrons – rattachée au groupe PSA, tout juste marié à FCA – entend secouer le marché ronronnant des familiales avec un modèle oscillant entre berline et break. Inspirée par le concept Cxperience, cette nouvelle C5 reprendra la calandre en Y latéraux et garantit une belle habitabilité ainsi que du confort en vue de séduire les ménages. Pour s’accorder aux attentes environnementales des conducteurs, ce véhicule accueillera une motorisation hybride rechargeable et devrait se voir commercialisé à partir de 30 000 €.

Dacia Spring

Présenté en mars 2020, le concept-car Dacia Spring sera lancée en septembre 2021. Désireux de s’imposer comme le premier véhicule 100 % électrique réellement accessible au plus grand nombre, ce modèle sera proposé à un tarif établi aux alentours de 10 000 euros, une fois les aides déduites. S’il est la voiture la plus attendue de 2021 pour la marque, ce cru s’avère extrêmement prolifique. En plus de l’arrivée imminente en concessions de la nouvelle Sandero, cet automne sera également l’occasion d’une mise à jour pour le Duster. De même, avant la fin de l’année, Dacia devrait lever le voile sur un nouveau grand véhicule, qui remplacera le Lodgy et pourrait embarquer la motorisation E-Tech de Renault.

Hyundai Bayon

Sur le segment des SUV urbains, Hyundai propose déjà le Kona. Mais pour attirer les petits budgets, la marque coréenne a décidé de développer un modèle plus petit et donc plus accessible (dès 18 000 € environ). Imaginé comme l’i20 SUV, le Bayon (prononcez Bayonne) prendra d’ailleurs la révèle de l’i20 Active afin de barrer la route aux Volkswagen T-Cross et Seat Arona. Encore bien mystérieux, ce modèle devrait en révéler plus sur son look et ses performances au cours du premier trimestre de cette année.

Ioniq 5

Troisième voiture 100% électrique de la marque après les Ioniq et Kona, le Ioniq 5 est un crossover compact dérivé du concept Hyundai 45. Promettant 450 kilomètres d’autonomie, il inaugurera la nouvelle plate-forme pensée pour les modèles électriques du groupe, la E-GMP. Hors bonus écologique et prime à la conversion, son tarif sera probablement compris entre 30 000 et 40 000 euros.

Mercedes Classe C

Mercedes sait faire des berlines et le prouve encore une fois avec le renouvellement de la Classe C. Faisant évoluer son style vers un aspect plus sportif, au niveau de la calandre notamment, elle puise son inspiration du côté de la Classe S. C’est aussi le cas à bord où l’on retrouvera un grand écran vertical en guise de console centrale. En matière de technologies, le modèle délivrera une vaste gamme de motorisations, avec essence, diesel et hybride rechargeable, sans oublier les sportives AMG.

Opel Astra et Mokka

Assemblé à Poissy, en France, le SUV Mokka débarquera en concession au début de l’année. Disponible en 100% électrique, il adopte le nouveau design d’Opel avec à l’avant la calandre Vizor, un masque noir faisant bloc avec les optiques. Une identité visuelle inédite qui se retrouvera aussi sur la compacte Astra de prochaine génération. Basculant sur la plate-forme EMP2 de PSA, celle-ci promet une révolution technique du genre puisqu’elle sera disponible en hybride rechargeable.

Nissan Qashqai

Devant être révélé courant février, la troisième génération du SUV compact arrivera entre le printemps et l’été 2021. Best-seller européen de la marque, le Qashqai va enfin proposer une motorisation hybride, avec la technologie ePower de Nissan, faisant définitivement l’impasse sur le diesel. Une refonte qui sera aussi l’occasion de remettre à jour l’équipement, avec une amélioration du système d’assistance à la conduite semi-autonome ProPilot, qui s’aidera du GPS et de la surveillance des angles morts.

Range Rover 5

Référence dans le milieu des 4x4 luxueux, le SUV britannique pourra se décliner en version 100 % électrique pour la première fois de son histoire. Pour le moment, il faudra toutefois être patients et se contenter des récents six-cylindres essence et diesel, ainsi que d’une motorisation hybride rechargeable. Si Land Rover ne prendra aucun risque sur le plan du style, la refonte sera surtout technique pour ce modèle avec l’adoption d’une nouvelle plate-forme en aluminium, la MLA. Côté financier, l’addition toujours aussi salée avec des tarifs débutant aux alentours de 110 000 €.

Renault Mégane eVision

La « Renaulution » est en marche, en témoigne le concept Megane eVision électrique. Compacte aux influences de crossover, elle est la première voiture imaginée sur la nouvelle base de l’Alliance dédiée à ce type de motorisation « branchée », la CMF-EV. Cette Mégane électrique possédera aussi une batterie de 60 kWh, promettant une autonomie WLTP de 450 km. Pur produit made in France, celle-ci sera assemblée en France, à Douai, et devrait être proposée à 35 000 € environ.

Skoda Fabia

Sept ans après son lancement, la citadine tchèque commence un nouveau chapitre. En 2021, la Fabia lance ainsi sa « saison 4 » en adoptant une nouvelle base, la MQB-A0, déjà utilisée par la grande sœur Scala. Pas de folies esthétiques cependant et pas d’hybridation en vue non plus, la marque faisant confiance à l’efficience de ses blocs essence 1.0 TSI. De même qu’à sa version break Combi, qui sera également reconduite. La concurrence ayant déserté le segment, le modèle a en effet le champ libre pour convaincre les acheteurs, d’autant que son entrée de gamme devrait aussi être abordable.

Volvo XC 40 Coupé

Le patron de Volvo a annoncé, le 22 décembre, la présentation prochaine d’un nouveau modèle, début mars 2021. Assurant qu’il ne succédera pas à la V40, le constructeur suédois dévoilera la version coupé de son SUV compact, le XC40. Celui-ci entrera dans son usine belge de Genk à partir du mois d’avril, un mois après la présentation puis sa commercialisation interviendra à l’été 2021. Disponible en version électrique et en hybride rechargeable selon L’Argus, il devrait rivalisera avec les SUV coupés allemands Audi Q3 Sportback et BMW X2.

Mais aussi…

Le lancement commercial de la gamme DS4 est prévue au second semestre 2021 confirmant notamment la variante hybride rechargeable E-Tense de 225 ch et la présence d’une nouvelle signature lumineuse, avec deux bandes de LED verticales. La grande nouveauté du Honda HR-V de troisième génération sera technique, avec l’arrivée de l’hybridation, qui devrait d’ailleurs être la seule proposition mécanique chez nous, comme c’est le cas pour la dernière Jazz. Le Jeep Grand Cherokee, bientôt âgé de 10 ans, s’offre un rajeunissement. Sa version 2021, pensée en deux carrosseries 5 et 7 places, sera basée sur la plate-forme allongée de l’Alfa Romeo Stelvio.

Maserati, la firme italienne au trident, va quant à elle introduire deux importantes nouveautés en 2021 : la remplaçante 100 % électrique de la GranTurismo et le SUV Maserati Grecale, petit frère du Levante, venu concurrencer le Porsche Macan. Pendant l’automne, la compacte Peugeot 308 fera l’objet d’un restylage et misera sur une motorisation hybride rechargeable. Pour sa part, Volkswagen prépare un tout nouveau Multivan, plus typés utilitaires, qui prendra la place du Sharan. Enfin, après avoir présenté un nouveau Tucson, le groupe Hyundai-Kia se prépare à lancer en 2021 son cousin hybridé, le Kia Sportage.

Mots clefs associés à cet article : Audi, BMW, Hyundai, Land Rover, PSA, Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter