Autogriff propose une solution d’e-expertise pour les entreprises

Publié le par

La start-up strasbourgeoise fondée par Franck Keller met au point une application d’e-carrosserie destinée aux gestionnaires de flotte. Un moyen digital de gérer ou chiffrer un sinistre à distance.

Interface de l'application d'e-carrosserie développée par la jeune start-up Autogriff. © Autogriff
Interface de l'application d'e-carrosserie développée par la jeune start-up Autogriff. © Autogriff

« Durant les vingt années que j’ai passées en tant que réparateur agréé de Volkswagen, Audi, Fiat…, j’ai pu remarquer une opacité tarifaire et une disparité des coûts de remise en état d’une carrosserie », explique Franck Keller. Sans oublier « la perte de temps générée par les nombreux déplacements pour obtenir un devis acceptable ». Partant de ce constat, celui qui a créé Autogriff en 2018 a décidé de lancer une application visant à faciliter la vie des gestionnaires de flotte, notamment lorsque approche la date de restitution d’un véhicule.

Fort d’une équipe de 12 collaborateurs, dont 5 experts, s’appuyant sur un réseau de 500 carrossiers partenaires répartis sur tout le territoire, Autogriff a développé un service digital permettant deux cas de figure :

• Dans le cadre d’un sinistre sur la carrosserie, le client peut télécharger une vidéo de sept secondes des parties endommagées et l’envoyer pour que l’application évalue le montant des dégâts. Une fois le devis validé et signé électroniquement, Autogriff redirige l’utilisateur vers un carrossier partenaire, situé dans un périmètre de 20 kilomètres maximum.

• Dans le cadre d’une fin de contrat, le conducteur est contacté deux mois avant la restitution. Scanné via l’application, le véhicule est analysé par les experts d’Autogriff qui listent, sous quatre heures, l’ensemble des éléments de carrosserie à faire réparer ou à faire prendre en charge par l’assurance.

Un coût compensé par des économies

Si l’accès à l’application se fait sans engament, tous ces services dispensés ont toutefois un coût. Dans le cadre d’une restitution, Autogriff se rémunère en effet grâce à un pourcentage prélevé sur le montant des pièces et de la main-d’œuvre engagés. Néanmoins, la start-up l’assure : en optant pour son système sans multiplication des intermédiaires (adieu le passage chez le concessionnaire), un gestionnaire de flotte économise en moyenne plus de 400 euros HT. Un rapport qualité/prix garanti au point qu’Autogriff ambitionne de développer son réseau à 600 carrossiers d’ici à fin 2020 et de manager 80 000 véhicules dans trois ans.

Mots clefs associés à cet article : Carrosserie, Marché Flottes, Gestion de parc, Application

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter