Auto-partage : des VUL électriques disponibles dans les rues de Paris

Publié le par

À compter du 7 juillet prochain, 266 véhicules utilitaires 100 % électriques seront à la disposition des commerçants et des artisans parisiens, mais également des particuliers. Ils pourront être réservés et loués depuis l’application ou le site web de Clem’, l’opérateur retenu par la mairie de Paris pour assurer ce service.

Dès le 1er juillet, les 54 premiers VUL 100 % électriques pourront être réservés. (image d'illustration © Peugeot)
Dès le 1er juillet, les 54 premiers VUL 100 % électriques pourront être réservés. (image d'illustration © Peugeot)

Les véhicules utilitaires électriques et partagés font leur grand retour dans les rues de Paris. Après une première expérimentation menée en 2017, le service « VULe partagés » a bien grandi. Désormais, les Parisiens (artisans, commerçants ou particuliers ayant besoin d’une grande capacité de chargement) ont la possibilité d’emprunter l’un des 266 VUL déployés par Clem’ à l’une des 266 ex-bornes Autolib’ remises en service par l’opérateur.

« Clem’ déploiera dès cet été 54 véhicules (Kangoo Z.E. et e-NV200) répartis à travers 54 ex-stations Autolib’ situées dans les vingt arrondissements parisiens. À terme, ce sont plus de 100 stations et plus de 300 véhicules qui seront proposés sur l’ensemble du territoire francilien » fait savoir l’entreprise, qui se présente comme « le premier acteur de l’auto-partage électrique en boucle ».

« Le plus important projet d’auto-partage de véhicules utilitaires électriques du monde »

« Les situations du confinement, puis du déconfinement ont montré le caractère vital des questions de logistique urbaine pour le maintien de l’activité et la survie des TPE. Commerçants et artisans doivent se réinventer afin de tenir compte des nouvelles règles sanitaires imposées, de la concurrence des géants du e-commerce et de l’émergence de nouveaux modes de consommation, en particulier dans les hyper-centres urbains. L’accès de tous à la maîtrise de l’approvisionnement et de la livraison est un atout évident pour garder la richesse et la convivialité du commerce
de proximité et ne plus opposer petits commerçants et géants du e-commerce
 » commente Bruno Flinois, le fondateur de Clem’.

Même si la mise en service des stations se fera de manière progressive, l’entreprise présente ce nouveau service d’auto-partage de VUL comme « le plus important projet d’auto-partage de véhicules utilitaires électriques du monde ! »

Quels tarifs ?

Clem’ a conçu plusieurs offres tarifaires à partir de la demi-heure :
- Flex (sans abonnement) : 4,50 € la demi-heure ou à partir de 39 € par jour.
- Garantie : abonnement de 70 € par mois et 20 % de réduction sur les réservations.
- Premium : abonnement de 200 € par mois et 40 % de réduction sur les réservations.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule utilitaire léger (VUL), Véhicule électrique, Autopartage, Clem’, Paris

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER