Audi Q7 V12 TDI : hors normes

Publié le par

En 2006, Audi faisait le pari de remporter les 24 Heures du Mans avec un moteur V12 TDI. Trois éditions plus tard, et autant de succès, le constructeur aux anneaux s’est lancé un nouveau défi : monter ce fameux moteur sur une voiture particulière. Le modèle le plus à même de recevoir ce bloc V12 TDI 6.0 l de 500 ch dans la gamme Audi était le Q7, qui devient ainsi le véhicule de série Diesel le plus puissant du monde. Pour l’occasion, le SUV bénéficie d’évolutions stylistiques indispensables au niveau du capot, de la calandre et du pare-chocs, étant donné la taille du moteur et surtout de son besoin d’entrées d’air supplémentaires. Pour ne rien gâcher, ces retouches lui confèrent un plus d’agressivité et de sportivité totalement approprié. Côté moteur, le couple faramineux de 1 000 Nm et l’accélération foudroyante (5,5 s pour le 0 à 100 km/h), en plus d’une sonorité des plus enivrante, ne laissent à aucun moment penser que l’on se trouve à bord d’un véhicule Diesel. Seule une consommation étonnamment basse, 11,3 l en cycle mixte, nous met la puce à l’oreille. Quant aux émissions de CO2 (est-ce bien utile d’en parler ?), elles feront certainement bondir notre Borloo national, puisqu’elles atteignent 298 g/km, ce qui reste malgré tout raisonnable pour un tel véhicule. Le prix, en revanche, l’est un peu moins : 142 700 euros.

Mots clefs associés à cet article : Audi, Crossover, SUV

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter