Arval rebaptise Autovalley en AutoSelect

Publié le par

Arval veut marquer le coup des évolutions de sa plate-forme de vente de véhicules d’occasion et de sa dimension paneuropéenne. Ainsi, à compter du 16 juin 2020, Autovalley change de nom et devient Arval AutoSelect.

AutoSelect d'Arval propose un panel de 500 véhicules d'occasion. (© DR/Arval)
AutoSelect d'Arval propose un panel de 500 véhicules d'occasion. (© DR/Arval)

« Ce changement de nom en Arval AutoSelect s’explique par une totale refonte de l’ergonomie du site, qui permet une expérience utilisateur simplifiée, et par l’uniformisation européenne de l’appellation de cette plate-forme, déjà utilisée en Espagne. Avec son offre phygitale, à la fois sur le Web et sur des sites “ physiques ”, à Bondoufle et Cesson-Sévigné, Arval AutoSelect permet aux visiteurs de bénéficier d’un véhicule d’occasion avec un formidable rapport qualité/prix parmi un très large choix de marques et de gammes. Le déconfinement semble se traduire par l’utilisation plus forte des véhicules au détriment des transports en commun, ce qui peut renforcer le souhait de disposer d’un véhicule immédiatement pour répondre à l’urgence », indique Arval par voie de communiqué.

Jouer sur l’argument du VO « prêt à partir »

« Si un particulier cherche un véhicule de moins de 5 ans très bien entretenu dans un réseau professionnel, immédiatement disponible et avec un large choix de plus de 20 marques, il trouvera sur le site Arval AutoSelect près de 500 véhicules sélectionnés, expertisés, désinfectés, garantis pour six mois et pouvant lui être livrés devant son domicile. Et certains de ces véhicules sont éligibles à la prime de conversion de l’État. Une vraie occasion de rouler en toute sécurité » ajoute Ferréol Mayoly, directeur général d’Arval France.

Rappelons qu’Arval est un gros faiseur sur le marché du VO (environ 70 000 unités par an) et qu’il y est présent par le biais de nombreux canaux (MotorTrade, ex-Autovalley donc, enchères, Arval Trading pour l’export).

Mots clefs associés à cet article : Arval, Marché Flottes, Marché France, Marché Europe, Véhicule d’occasion (VO)

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter