Arval met à la route sa navette autonome EVAA

Publié le par

Dès le mardi 2 février, la navette autonome EVAA d’Arval sillonnera les rues de Rueil-Malmaison (92). Une expérimentation dont les salariés du loueur seront les acteurs puisque le tracé retenu relie la gare RER au siège de l’entreprise.

Présentée en janvier 2020, la navette autonome d'Arval arrive sur les routes. © Arval
Présentée en janvier 2020, la navette autonome d'Arval arrive sur les routes. © Arval

Nouvelle expérimentation de navette autonome en circulation en Île-de-France. Deux navettes autonomes EVAA d’Arval – basées sur le modèle EZ10 Gen 3 d’Easymile – entrent en circulation dans les Hauts-de-Seine. Du lundi au vendredi, de 8 heures à 20 heures (de 7 heures à 18 heures en cette période de couvre-feu, ndlr), ces petits véhicules électriques et sans chauffeur vont effectuer des allers-retours entre la gare RER de Rueil-Malmaison et le siège d’Arval… situé à environ 600 mètres. Exploitées par la RATP, ces navettes autonomes seront réservées aux collaborateurs du loueur.

Pandémie oblige, la capacité des véhicules a été réduite à quatre passagers au lieu des onze initialement prévus, indique l’entreprise qui rappelle « être l’un des premiers acteurs privés d’Île-de-France à tester ce service sur route ouverte ». Les expérimentations précédentes avaient été réalisées par des opérateurs publics, notamment Île-de-France Mobilités (ex-STIF). Cela a, par exemple, été le cas à Paris où des navettes ont circulé entre les gares de Lyon et d’Austerlitz, franchissant la Seine via le pont Charles-de-Gaulle. Ou encore entre la station Château de Vincennes de la ligne 1 du métro parisien et le Parc floral de Paris et même au cœur du quartier d’affaires de La Défense.

Mots clefs associés à cet article : Arval, Véhicules autonomes, Mobilités, Ile-de-France Mobilités

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter