Un appel à projets pour développer l’usage de l’hydrogène en flottes professionnelles

Publié le par

L’Ademe et le Gouvernement lancent un appel à projets pour les écosystèmes de mobilité hydrogène. L’objectif étant de développer les usages en flottes professionnelles, qu’elles soient privées ou publiques.

Un appel à projets pour développer l'usage de l’hydrogène en flottes professionnelles

François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, ministre chargée des transports, et Arnaud Leroy, président de l’Ademe, annoncent le lancement d’un appel à projets destiné à accompagner le développement de l’hydrogène dans la mobilité. Il s’inscrit dans le cadre du plan hydrogène présenté par le Gouvernement en juin 2018, qui a pour objectif le déploiement et la démocratisation des usages de ce vecteur d’énergie, afin d’aider à décarboner les transports.

« L’hydrogène est un vecteur énergétique qui jouera un rôle important dans la transition énergétique : il peut être utilisé pour stocker l’énergie électrique, sur le réseau ou dans les transports, de manière entièrement décarbonée. Son recours, à une échelle locale, permet de valoriser les ressources renouvelables du territoire, d’interconnecter les réseaux énergétiques, d’apporter de la flexibilité à différents usages dans la mobilité ou l’industrie », souligne le ministère.

Des objectifs ambitieux

Le Plan National hydrogène prévoit de développer des solutions à hydrogène dans le domaine de la mobilité. Les objectifs fixés pour 2028 sont :

  • 20 0000 à 50 000 véhicules légers,
  • 800 à 2 000 véhicules lourds,
  • 400 à 1 000 stations de recharge en hydrogène.

« Aujourd’hui, les voitures électriques, à batterie ou hydrogène, représentent moins de 2 % des véhicules vendus. Seuls quelques centaines de véhicules hydrogène sont en circulation. Les objectifs européens en termes de baisse des émissions de CO2 des véhicules qui sont en cours de négociation au niveau européen, et qui devraient amener à réduire de plus de 35 % les émissions des véhicules vendus en 2030 par rapport à 2020, devront s’appuyer sur les nouvelles formes de motorisation, dont la motorisation utilisant le vecteur hydrogène », commente l’Ademe.

Appel à projets « d’écosystèmes de mobilité hydrogène »

Dans le cadre de ce plan, l’Ademe lance un appel à projets pour les écosystèmes de mobilité hydrogène. Il vise à déployer des écosystèmes territoriaux de mobilité en constituant des flottes professionnelles pour le transport de personnes ou de marchandises. Cela peut concerner des véhicules d’entreprises, des véhicules utilitaires, des bus, des poids lourds, des navettes fluviales ou maritimes, des engins logistiques…

Toute personne morale privée ou publique se positionnant comme maître d’ouvrage peut déposer un dossier en suivant ce lien. Les projets attendus devront couvrir la maîtrise d’ouvrage relative à l’ensemble de la chaîne de l’écosystème envisagé, associant production, distribution et usages de l’hydrogène en flottes de véhicules.

Pour cet appel, trois dates de clôture sont programmées : le 11 janvier 2019 ; le 3 mai 2019 ; le 8 novembre 2019.

Mots clefs associés à cet article : Hydrogène

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER