Alcatel “LTE” : le futur de l’informatique embarquée…

Publié le par

Alcatel-Lucent s’est engagé il y a un peu plus d’un an dans la voie du haut débit mobile. Aujourd’hui leader du consortium mis en place, qui regroupe pas moins de 37 industriels, Alcatel-Lucent présentait les premiers résultats concrets et bien réels d’un réseau LTE (Long Term Evolution, comprenez 4G), soit le très haut débit mobile basé sur le protocole Internet : IP. Le tout sur la base d’une Toyota Prius, qui illustre le lancement européen de la “ LTE Connected Car ” (voiture connectée en LTE) du programme ng Connect.
Si André Méchaly, vice-président stratégie en matière de développement des réseaux sans fil chez Alacatel-Lucent, prévoit une bonne couverture en matière de réseau 4G (haut débit mobile) à l’horizon 2012, les premiers véhicules bénéficiant de ces technologies avec services associés (dont la plupart restent à inventer…) devraient être commercialisés d’ici à 2014-2015. Selon une enquête menée pour le compte du consortium, les clients potentiels (essentiellement parmi le grand public) se déclareraient prêts à accepter un surcoût d’environ 1 900 euros sur un véhicule en valant près de 30 000 pour bénéficier de ces toutes nouvelles technologies et moyens de communication :
- à l’intérieur de la voiture, entre les trois ou quatre écrans-ordinateurs (reliés en réseau) ;
- de l’intérieur vers l’extérieur et dans l’autre sens, le tout en temps réel (Internet haut débit et connexion permanente) ;
- de véhicule à véhicule, etc.
Cette démonstration de la Prius “ LTE Connected Car ” illustre un nouveau potentiel de revenu, intéressant pour les opérateurs de réseaux, les constructeurs automobiles et les fournisseurs d’applications. Ce concept réunit un ensemble assez complet de fonctions liées au divertissement, à l’information, aux loisirs et surtout à la sécurité et à l’aide à la conduite accessibles dans le véhicule.

JPEG - 105.9 ko

La voiture ainsi “LTE” connectée fait référence à ce que pourrait être un terminal de quatrième génération. L’objectif étant de montrer que, lorsque les réseaux mobiles 4G/LTE seront déployés (2012), il sera possible de faire d’un véhicule un terminal totalement intégré. La voiture ne sera plus un élément extérieur au réseau auquel elle se connecte occasionnellement. Le véhicule, connecté en permanence et à très haut débit, devient une sorte de “ quatrième écran ”, en plus de la télévision, de l’ordinateur et du téléphone mobile. Outre la clientèle traditionnelle, la voiture connectée LTE pourrait être proposée aux loueurs pour leurs clients gestionnaires de parcs avec des services spécifiques. Si ces technologies, assez bluffantes il faut bien l’avouer, préfigurent les années à venir, reste aux opérateurs, fabricants de softs, constructeurs et autres prestataires de services ou encore fournisseurs de contenus à se mettre d’accord sur le bon modèle économique. Mais, en tout état de cause, la technologie est bel et bien là ! À suivre donc.

Mots clefs associés à cet article : Toyota, 4G

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter