Alain Bessin, président de Five Star : « Les problématiques des gestionnaires de flotte nous ont confortés dans nos pratiques »

Publié le par

Le groupement d’intérêt économique (GIE) Five Star tenait les 15 et 16 juin derniers son congrès annuel. L’occasion pour Alain Bessin, son président, de revenir sur l’année écoulée et de présenter les grandes orientations pour 2019-2020.

À l’horizon fin 2020, 50 % du réseau Five Star devrait proposer l’offre Repair Zen.
À l’horizon fin 2020, 50 % du réseau Five Star devrait proposer l’offre Repair Zen.

Five Star a officiellement lancé son offensive en direction des flottes d’entreprise à l’occasion de son congrès annuel. La promesse envers les responsables de parc est simple : immobiliser en réparation le moins de temps possible le véhicule d’un collaborateur tout en l’aidant à conserver sa mobilité. Pour ce faire, le groupement d’intérêt économique Five Star (détenu par l’entreprise américaine Axalta Coating Systems, à travers sa marque de peinture Cromax) a lancé une nouvelle enseigne baptisée Repair Zen, dédiée aux travaux de carrosserie rapide.

JPEG - 12.9 Mo
Alain Bessin, président du GIE Five Star.

Après avoir embarqué mi-2018 une vingtaine d’adhérents dans l’aventure, le GIE, fort de 473 carrossiers affiliés en France, a décidé en 2019 de passer à la vitesse supérieure. D’ici à la fin de l’année, cinquante de ses adhérents développeront cette nouvelle activité, en parallèle des tâches traditionnelles liées à la carrosserie. À l’horizon fin 2020, 50 % du réseau Five Star devrait proposer l’offre Repair Zen, indiquent les responsables du réseau.

« Repair Zen concerne la carrosserie rapide, c’est-à-dire tous les travaux réalisables (petites bosses, impacts sur les vitrages…) en une journée. Après évaluation de la faisabilité des réparations, l’exécution des travaux se fait uniquement sur rendez-vous, en moins de vingt-quatre heures. Le collaborateur qui dépose son véhicule le matin doit le récupérer en fin de journée » développe Alain Bessin, président du GIE Five Star. Si les clients particuliers ont également accès à ce service, les prestations Repair Zen sont clairement orientées B to B.

Dans le cas des flottes, la proposition est particulièrement intéressante en ce qui concerne les opérations de remise en état des véhicules avant restitution. « Les particuliers veulent récupérer leur véhicule le plus beau possible et avec la meilleure remise en état possible. Les entreprises souhaitent plus simplement une remise en état des véhicules rapide et conforme au contrat conclu avec leur loueur » commente Catherine Duyck, responsable marketing et communication de Five Star.

Des process « rapides et fiables »

« Les problématiques des gestionnaires de parc nous ont confortés dans nos pratiques. Ceux que nous avons rencontrés sur des événements comme le congrès #Connect Fleet [organisé par L’Automobile & L’Entreprise, ndlr] nous ont fait part de leurs besoins de solutions rapides et efficaces », abonde-t-elle. Ainsi, avec l’arrivée de l’enseigne Repair Zen sur ses carrosseries, Five Star lance une application dédiée. Cette dernière doit permettre une prise de rendez-vous facilitée avec le professionnel le plus proche. « Les conducteurs indiquent l’immatriculation de leur véhicule. Un schéma du modèle correspondant apparaît alors, sur lequel ils notent leurs besoins d’intervention. Ils ont également la possibilité de joindre des photos des zones à traiter. Cela permet au carrossier d’adresser un devis au conducteur ou directement au gestionnaire de parc puis de convenir d’un rendez-vous dès lors que les opérations sont éligibles au programme Repair Zen », détaille Alain Bessin.

« En procédant ainsi, toute la phase de renseignement et de chiffrage se fait avant le déplacement du client. Cela évite des allers-retours inutiles », insiste Catherine Duyck. Elle précise en outre que cela permet aux carrossiers de bloquer le véhicule relais de leurs clients afin que ceux-ci puissent continuer leur activité le temps des réparations. « Il faut rendre de l’autonomie aux conducteurs et simplifier la tâche des gestionnaires. Si les problèmes sont pris suffisamment en amont, cela facilite la vie de toute le monde », glisse avec malice Alain Bessin.

Quel impact pour les carrossiers ?

À l’échelle du réseau, la mise en place de l’enseigne Repair Zen est « ouverte à tous ceux qui souhaitent le faire », insistent les responsables de Five Star. Cependant, se lancer dans l’aventure de la carrosserie rapide n’est pas neutre. «  L’idée n’est pas de désorganiser l’atelier pour permettre le fonctionnement de Repair Zen, indique le président du GIE. Cependant, quelques adaptations sont nécessaires : des évolutions plus qu’une révolution. » En effet, les membres de Five Star tentés par l’aventure Repair Zen vont à l’avenir devoir gérer un double agenda : celui de la carrosserie traditionnelle et celui de la carrosserie rapide. Cela impose parfois de devoir réorganiser les espaces et de dédier du personnel à ces tâches. Un chantier qui vient s’ajouter à un autre ouvert par le groupement d’intérêt économique.

Avec l’arrivée de nouveaux équipements de sécurité à bord de véhicules, Five Star s’est lancé dans la calibration des caméras embarquées, ces équipements utiles au fonctionnement de nombreuses aides à la conduite (maintien dans la file, lecture des panneaux, etc.). Avec davantage de véhicules récents dans ses ateliers, issus des flottes, Five Star espère que ses carrossiers vont acquérir une solide expérience en la matière face aux réseaux concurrents.

Mots clefs associés à cet article : Carrosserie, Véhicule de remplacement, Five Star

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter