ALD ne perd pas de vue le marché asiatique

Publié le par

Si ALD a quitté la Chine au début du mois de mars 2020, la filiale de la Société Générale reste active en Asie et annonce la signature d’un accord pour créer une coentreprise en Malaisie, avec Mitsubishi UFJ Lease & Finance. En voyant déjà plus loin.

ALD Automotive s'associe à Mitsubishi UFJ Finance & Lease pour développer ses activités en Malaisie et dans l'ensemble de l'Asie du Sud-Est. (DR / ALD Automotive)
ALD Automotive s'associe à Mitsubishi UFJ Finance & Lease pour développer ses activités en Malaisie et dans l'ensemble de l'Asie du Sud-Est. (DR / ALD Automotive)

ALD Automotive et Mitsubishi UFJ Lease and Finance Company Limited viennent de conclure un accord pour créer un joint-venture en Malaisie en vue d’offrir des services de leasing et de management de flottes. « Un business qui s’accompagnera d’une offre de mobilités et qui s’adressera principalement à des clients corporate », est-il précisé par voie de communiqué.

Un projet stratégique et d’envergure

Cette initiative, conclue le 13 mars 2020, doit marquer le point de départ d’une collaboration beaucoup plus large entre les deux groupes autour d’une stratégie commerciale pour l’Asie du Sud-Est, ce qui se traduira par la mise en place de nouveaux joint-ventures dans plusieurs pays clés de la région.

« Avec la forte croissance des marchés automobiles des pays de l’Asie du Sud-Est et la demande significative de clients d’envergure, nous pensons qu’il est déterminant de nous positionner très tôt sur ces marchés par rapport à nos concurrents européens. Une stratégie que nous avons déjà appliquée avec succès dans d’autres marchés émergents » explique Tim Albertsen, directeur général délégué d’ALD Automotive. Qui ajoute : « La présence établie de Mitsubishi UFJ Finance & Lease en Asie du Sud-Est sera précieuse pour assurer nos développements sur ces marchés. »

JPEG - 114.1 ko
Tim Albertsen, directeur général délégué d’ALD Automotive. (DR / ALD Automotive)

« La combinaison de nos expertises sera un atout, et nous espérons étendre ce partenariat dans la région d’Asie du Sud-Est pour créer une plate-forme de services de mobilité répondant aux besoins de nos différents clients et à la révolution de la mobilité qui s’opère dans cette région » souligne Kenji Yasuno, directeur général senior de Mitsubishi UFJ Finance & Lease.

Une empreinte en Inde

Si ALD a quitté la Chine au début du mois de mars 2020 (cession de sa participation de 50 % dans ALD Fortune Auto Leasing & Renting, basée à Shanghai, codétenue avec Hwabao Fortune Investment Company, à Nanjing Lingxing Automotive Service), le groupe reste donc opérationnel en Asie, comme en témoigne l’activité de sa filiale en Inde depuis presque dix ans. Au niveau mondial, ALD est présent dans 43 pays et gère 1,76 million de véhicules, pour un résultat net 2019 de 564,2 millions d’euros. La coentreprise créée avec Mitsubishi UFJ Finance & Lease entrera dans les comptes du groupe au deuxième trimestre 2020.

Mots clefs associés à cet article : ALD Automotive, LLD, Flotte, Gestion de parc, Grands comptes, Économie

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter