ALD et AON référencés par l’Ugap

Publié le par

C’est fait ! L’Ugap (la centrale d’achat public) vient de passer deux types d’accords cadres relatifs à la gestion et à la maintenance de flottes de véhicules légers et industriels.
Pour ce qui est des premiers, l’heureux élu n’est autre qu’ALD, la filiale de location de longue durée (LLD) de la Société Générale. Le contrat porte sur 60 000 véhicules et trois années avec une gestion de flotte (ou fleet management) qui consiste en la gestion administrative et technique du parc considéré. En fait, cela concerne le parc existant comme celui à venir. Le loueur se rémunère alors par le biais d’un forfait mensuel portant essentiellement sur l’entretien et la maintenance. Il s’occupe également de la gestion des devis et du règlement des factures. Le coût des interventions de maintenance engagées est ensuite refacturé mensuellement à “l’euro-euro”. L’Ugap reste par ailleurs décisionnaire de l’exploitation, du renouvellement comme du mode de financement du parc.
Quant aux seconds, de même forme, il s’agit d’Aon et porte cette fois sur les véhicules industriels (camions équipés : bennes, grues, nacelles, lames, bras hydrauliques, autocars…). Aon va prendre en charge la gestion générale du véhicule (entretien et réparation). Comme pour les véhicules légers chez ALD, d’autres prestations sont disponibles en option : la gestion des pneumatiques, celle du dépannage-remorquage, celle du véhicule de remplacement, la relation avec l’assureur en cas de sinistre et, enfin, la gestion des données des cartes carburant. Ces accords cadres PL concernent 2 000 véhicules sur une durée de trois ans également.

Mots clefs associés à cet article : Fleet management

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER