ALD Automotive publie un solide bilan 2020 malgré la crise

Publié le par

ALD Automotive a présenté de bons résultats financiers au titre de l’exercice 2020, eu égard au contexte de la crise sanitaire, avec un bénéfice net de 509,8 millions d’euros, certes en repli de 9,6 %. Le groupe gère 1,7 million de contrats à fin 2020, un volume stable par rapport à 2019.

ALD Automotive publie un solide bilan 2020 malgré la crise

ALD Automotive vient de publier des résultats financiers jugés robustes par rapport au contexte de crise. Le repli du bénéfice net s’explique par un amortissement additionnel et une provision prospective de 15 millions d’euros pour dépréciation de créances.

2,5 millions de contrats en 2025

Le groupe gère 1,76 million de véhicules (dont 386 000 en fleet management), en légère baisse de 0,4 %. La crise sanitaire a fortement ralenti l’activité au premier semestre, mais le rebond constaté au troisième trimestre s’est confirmé au quatrième trimestre. Le verdissement du parc (HEV, PHEV, BEV) s’est aussi fortement accentué pour représenter 23 % des VP d’ALD en 2020, contre 13 % en 2019. « La demande en véhicules 100 % électriques s’est accélérée chez de nombreux grands groupes sous l’effet de la crise sanitaire », relève Tim Albertsen, président-directeur général d’ALD. À l’horizon 2025, le groupe table sur un volume de contrats de 2,5 millions. La pénétration des véhicules électriques (PHEV, BEV, pile à combustible à hydrogène) va progresser de 30 % durant cette période (zone Europe + Royaume-Uni, Norvège et Suisse). Par voie de conséquence, les émissions de CO2 seront réduites de 40 %.

JPEG - 114.1 ko
Tim Albertson, CEO d’ALD Automotive.

Performance record sur le VO

ALD Automotive a enregistré de très bons résultats sur le VO, 305 000 transactions étant enregistrées, en hausse de 3,1 % par rapport à 2019 (296 000 unités), Tim Albertsen saluant le rôle des plateformes électroniques e-commerce du groupe dans cette performance. Cette activité a dégagé 61,1 millions d’euros. La marge unitaire par VO s’est établie à 201 euros, dépassant les objectifs.

De nombreux projets avec les « nouveaux » constructeurs

Par ailleurs, la guidance est positive pour 2021, même si le nombre de contrats liés à la gestion de parcs automobiles devrait diminuer, conséquence du « non-renouvellement de la relation commerciale avec un partenaire majeur (80 000 contrats) présentant une faible rentabilité ». En revanche, ALD Flex va continuer à monter en puissance, dans la mesure où l’offre est proposée dans 25 pays aujourd’hui, 19 déploiements ayant été réalisés en 2020.

Le groupe a aussi multiplié les projets, notamment ses programmes de digitalisation. ALD est devenu partenaire de Tesla pour offrir un parcours digital aux clients dans 14 pays. C’est aussi le cas avec Polestar (groupe Geely, qui détient aussi Volvo) dans quatre pays, la Belgique venant d’aboutir. Une initiative similaire a été conduite avec Ford, autour du nouveau business model de la Mustang Mach-e. ALD est aussi maître d’œuvre dans le projet de fleet management de Ford au Royaume-Uni. Toujours au sein du groupe Geely, ALD a aussi été choisi pour déployer le modèle digital innovant de la marque Lynk&Co dans sept pays, ce qui devrait être totalement opérationnel au second semestre de 2021. En outre, dans sa stratégie d’internationalisation, dans le périmètre de l’Asie du Sud-Est, le groupe a signé un premier contrat d’envergure en Malaise.
Tim Albertsen et Gilles Monper, directeur financier du groupe, soulignent la résilience d’ALD Automotive, avec un résultat d’exploitation de 1,317 milliard d’euros, en repli contenu de 3,9 %, et estiment que malgré les incertitudes encore nombreuses, le groupe devrait renouer avec la croissance en 2021 après une terne année 2020.

Mots clefs associés à cet article : ALD Automotive, LLD, Fleet management, Marché Flottes, Véhicule d’occasion (VO), Économie

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER