99 % du parc auto actuel interdit dans Paris en 2030

Publié le par

Au regard de la loi d’orientation des mobilités et du nouveau malus écologique, qui devrait entrer en vigueur en janvier 2020, Direct Assurance donne ses prévisions de circulation dans les grandes villes à l’horizon 2030.

Direct Assurance entend accompagner ses clients au mieux dans le choix de leur futur véhicule au regard des restrictions environnementales à venir.
Direct Assurance entend accompagner ses clients au mieux dans le choix de leur futur véhicule au regard des restrictions environnementales à venir.

Désireux d’apporter une analyse des grands changements qui se profilent, la compagnie d’assurance Direct Assurance a imaginé à quoi ressemblerait le trafic dans les ZFE (zones à faibles émissions), déjà adoptées par 231 villes ou métropoles européennes dont la métropole du Grand Paris, d’ici à 2030. Et autant dire que le constat ne va pas plaire à tout le monde.

Adieu essence et diesel !

À en croire les pronostics établis d’après une étude réalisée par Direct Assurance en août 2019 sur la base SIV des cartes grises, le réseau routier se dirige vers un abandon total de la voiture diesel (mais aussi essence) dans une décennie.

Ainsi, alors que les voitures Crit’Air 5 et sans vignette ont été interdites en juillet 2019 par les pouvoirs publics afin de réduire les émissions polluantes, ce qui équivaut à 2 % du parc actuel, les prochaines ciblées en 2021 seront les Crit’Air 4 et antérieures, soit 9 % du parc roulant. Et les restrictions se poursuivront d’année en année jusqu’en 2030, où seules les voitures arborant une vignette Crit’Air 0 devraient être autorisées à circuler dans la métropole du Grand Paris. Excluant donc 99 % du parc auto actuel !

Compte tenu de ces projections peu avenantes, voire alarmistes, on comprend que les conducteurs français hésitent à investir dans un véhicule, neuf ou d’occasion, au risque de voir sa valeur se déprécier rapidement. Pis, la voiture pourrait s’avérer obsolète et ne plus répondre aux futures normes réglementaires et environnementales à peine sortie de concession.

C’est donc pour orienter ses clients (au nombre de plus d’un million) dans leur choix d’achat que Direct Assurance avance aujourd’hui ces hypothèses qui sonnent le glas des motorisations thermiques. « Nous aidons [les automobilistes] à mieux décrypter les évolutions réglementaires afin qu’écologie puisse rimer avec économie » a justifié Godefroy de Colombe, P-DG de Direct Assurance, dans un communiqué.

Mots clefs associés à cet article : Pollution, Assurance, Zones à Faibles Emissions (ZFE)

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2019

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2019
    COMMANDER