Soixante-douze bornes de recharge prévues en Charente d’ici à fin 2019

Publié le par

À l’occasion de l’inauguration de sa première borne de recharge pour véhicules électriques en Charente, le SDEG a annoncé vouloir étoffer son offre à cent quarante-quatre points de charge répartis dans cinquante-cinq communes d’ici à la fin de l’année.

Permettre au plus grand nombre de Charentais de pouvoir recharger leur voiture électrique : l'ambition du SDEG @ SDEG
Permettre au plus grand nombre de Charentais de pouvoir recharger leur voiture électrique : l'ambition du SDEG @ SDEG

Conscient que « la mobilité électrique […] s’apprête à révolutionner la mobilité, dans les grandes métropoles aussi bien que dans les territoires ruraux comme la Charente », le Syndicat départemental d’électricité et de gaz de la Charente (SDEG) a fait part de son ambition de couvrir l’ensemble du territoire régional en bornes de recharge électriques. La première d’une longue série a ainsi été inaugurée le 5 septembre dernier, à Marthon.

Ce sont donc soixante-douze bornes pour véhicules électriques et cent quarante-quatre points de charge qui devraient fleurir en Charente à l’horizon 2020. Désireux de permettre au plus grand nombre d’habitants d’y avoir accès, le SDEG envisage un maillage dense offrant une borne tous les vingt kilomètres maximum. A fortiori dans les zones d’implantation privilégiées correspondant à des centres névralgiques de la vie péri-urbaine comme les gares, les lieux touristiques ou les espaces de covoiturage.

Le VE pour tous !

Cette volonté d’accessibilité se ressent aussi dans le prix de l’abonnement à ce service : 2 euros TTC pour la première heure de charge puis 1,80 euro TTC par heure. Un tarif commun à tous les habitants des cinquante-cinq communes concernées par la mesure, qui a été établi en accord avec les treize syndicats départementaux d’énergies de la région Nouvelle-Aquitaine. Quant au coût de ces travaux d’aménagement, ils ont été estimés à 904 433 euros HT. Une somme qui comprend l’aide financière apportée par le Fonds européen de développement régional (Feder) à hauteur de presque 618 000 euros, soit un investissement représentant 70 % des dépenses totales.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Borne de recharge, Régions

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter