48 % des Français sont prêts à utiliser l’auto-partage pour se rendre au travail

Publié le par

Selon une étude menée par la plate-forme d’auto-partage Clem’, cette solution de déplacement se démocratise de plus en plus en France.

L'autopartage séduit les Français à 64 %, mais ces derniers pointent encore du doigt la pauvreté de l'offre.
L'autopartage séduit les Français à 64 %, mais ces derniers pointent encore du doigt la pauvreté de l'offre.

Les Français sont 52 % à valider l’auto-partage pour un usage privé et 48 % pour un usage professionnel. C’est ce que révèle une étude réalisée par la plate-forme d’auto-partage Clem’ auprès de 500 consommateurs français en mars 2018.

« Notre étude montre que les mentalités évoluent : l’auto-partage est aujourd’hui largement plébiscité par une majorité de Français pour des besoins ponctuels, personnels, comme professionnels » précise Bruno Flinois, président de Clem’.

Le manque de services d’auto-partage et le mauvais état des véhicules en stations sont pointés du doigt

Selon ce sondage, pour 37 % des répondants, le premier avantage de l’auto-partage est le coût. Vient ensuite le besoin ponctuel d’un véhicule (comme un utilitaire pour un déménagement) pour 17 % des répondants, puis la flexibilité par rapport aux transports en commun (16 %), et enfin la facilité de stationnement (15 %) et la dimension écologique (15 %).

Trois défauts sont aussi soulignés par cette étude. Le premier est le manque d’offres de services d’auto-partage pour 36 % des répondants. En deuxième position, on trouve le mauvais état des véhicules en station (29 %) et en troisième position la faible autonomie des véhicules électriques (17 %).

PNG - 1.6 Mo

Mots clefs associés à cet article : Autopartage

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER