Volvo, charge électrique par induction !

Publié le par

Volvo, charge électrique par induction !

Nous vous l’annoncions dans un précédent article, l’État prévoit l’installation de plus de 4 millions de points de recharge des véhicules électriques d’ici à 2020. Développer les infrastructures de recharge, tel est donc l’objectif de la France pour atteindre ses 2 millions de véhicules électriques en 2020, dans le cadre de son plan Véhicules électriques amorcé dès 2008. Les infrastructures de recharge sont naturellement indispensables à leur usage, et l’État prévoit 4,4 millions de points de recharge en 2020, nécessaires à l’émergence de ce marché. Mais en attendant les premiers véhicules (septembre 2011) et le déploiement des infrastructures, les industriels et constructeurs poursuivent leur recherches. C’est dans ce cadre que Volvo Car Corporation, souvent à la pointe des nouvelles technologies, participe à un projet de charge par induction. Volvo développe ainsi des systèmes et procédures ne nécessitant ni prises de courant, ni câbles de charge (voir illustration).
Grâce à l’induction, l’énergie est transférée sans raccordement à la batterie du véhicule, au moyen d’une plaque de charge noyée dans la chaussée, un procédé déjà employé sur certains smartphones. « L’objectif est évidemment de rendre la détention et l’usage d’une voiture électrique aussi pratiques que possible » selon Johan Konnberg, directeur de projet au sein de la division véhicules spéciaux de Volvo Car Corporation. Une Volvo C30 électrique a ainsi été remise le 19 mai à Flanders’ Drive afin de recevoir les modifications qu’implique la charge par induction. Cette étape donne le signal de départ officiel du projet baptisé CED (continuous electric drive – propulsion électrique permanente). La charge d’un pack batterie de la puissance de celui qui équipe la Volvo C30 électrique devrait prendre environ 1 h 20 dans le cas d’une batterie entièrement déchargée. Le dispositif de charge qui sera soumis à l’évaluation est dimensionné pour 20 kW.
À noter qu’outre Volvo Car Corporation et Flanders’ Drive, initié par l’État belge, le constructeur d’autobus et autocars Van Hool ainsi que le constructeur de tramways Bombardier participent également aux travaux en sachant que, pour l’instant, aucune norme n’existe encore en matière de recharge électrique par induction.
Source Volvo.

Mots clefs associés à cet article : Volvo

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER