Volkswagen e-Golf, un menu plus attrayant

Publié le par

Grâce à sa nouvelle batterie d’une capacité de 35,8 kWh, la e-Golf de Volkswagen voit son autonomie grimper de 50 % pour atteindre 300 kilomètres. La berline électrique est également dotée d’un moteur plus puissant et de nouveaux équipements.

La Volkswagen e-Golf gagne 110 kilomètres d'autonomie.
La Volkswagen e-Golf gagne 110 kilomètres d'autonomie.

L’indifférence du marché à l’égard de la e-Golf – 81 exemplaires vendus en France en 2016 – aurait pu se solder par une fin de carrière prématurée. Il n’en est rien. Volkswagen cherche au contraire à donner un nouveau souffle à la version 100 % électrique de sa berline compacte.

La couleur avait été annoncée lors du Mondial de l’automobile de Paris. Nous apprenions alors que la e-Golf pointerait prochainement à 300 kilomètres d’autonomie contre 190 kilomètres actuellement. Les détails techniques manquaient toutefois à l’appel.

C’est finalement à l’occasion du Salon de Los Angeles que la e-Golf a livré ses principaux ingrédients. À l’instar de la Renault Zoe, la berline gagne en autonomie grâce à la plus grande capacité de sa batterie lithium-ion. Celle-ci passe de 24,2 à 35,8 kWh. Volkswagen annonce un temps de charge de six heures avec une wallbox de 7,2 kW et un plein à 80 % en moins d’une heure à une station de charge de 40 kW.

Un écran de 9,2 pouces

La e-Golf corrige également le tir sous le capot avec un moteur électrique dont la puissance est portée à 100 kW (136 ch). Un gain de 15 kW qui permet d’atteindre le 0 à 100 km/h en 9,6 s et de pousser le véhicule jusqu’à 150 km/h. Volkswagen communique dans le même temps une consommation stable à 12,7 kWh/100 km.

L’opération de reconquête passe également par une évolution esthétique et par des équipements technologiques tels qu’un écran de 9,2 pouces, la détection des piétons avec freinage d’urgence en ville et la conduite semi-autonome jusqu’à 60 km/h.

Incertitude sur le prix

Reste maintenant à connaître le tarif de cette nouvelle e-Golf. La version actuelle, guère bon marché, pointe à 38 190 euros. Les évolutions annoncées risquent de faire gonfler la note. On peut alors se poser la question de la compétitivité de la e-Golf face à une concurrence moins onéreuse et affichant dans certains cas une meilleure autonomie.

Elle permet toutefois à Volkswagen d’occuper le terrain de l’électromobilité, l’un des piliers de sa nouvelle stratégie, en attendant la version de série du concept I.D. présenté à Paris. Prévue pour 2020, elle pourrait afficher une autonomie d’environ 600 kilomètres.

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen, Véhicule électrique

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER