Volkswagen e-Golf : encore plus performante

Publié le par

La nouvelle version de la e-Golf est dotée d’une autonomie de 300 kilomètres en cycle NEDC, soit 110 de plus que la version précédente.

La e-Golf accueille le restylage vu sur la Golf thermique en début d'année.
La e-Golf accueille le restylage vu sur la Golf thermique en début d'année.

Quand on pense voiture électrique, la e-Golf n’est en général pas le premier véhicule à nous venir en tête. Lancée en 2014, elle s’est en effet faite discrète sur le marché des véhicules électriques : 273 modèles vendus en tout et pour tout, dont 88 l’an passé, pour une part de marché des électriques de 0,4 %. Mais, malgré toute sa discrétion, la nouvelle e-Golf gagne à être connue.

Au-delà d’un design un peu plus pointu (projecteurs et feux arrière à LED), c’est sous le capot que se cachent les nouveautés. Principal changement : une autonomie largement boostée par rapport à la version précédente : 300 kilomètres en cycle NEDC (soit 200 en conditions réelles) contre 190 (130 en conditions réelles) auparavant. Gain de puissance aussi avec 100 kWh (136 ch) contre 85 kWh (115 ch) pour sa devancière. Avec toutes ces améliorations, les sensations sont au rendez-vous. Agréable à conduire, fluide, agile, réactive… la e-Golf présente les qualités attendues d’une citadine électrique, dont la sensation de vitesse. Or celle-ci n’est pas feinte, puisque la e-Golf passe de 0 à 80 km/h en 6,9 s.

Un prix qui reste élevé

Dans l’habitacle, le style reste fidèle à Volkswagen : sobre et allant à l’essentiel. Mais la marque allemande n’a pas lésiné sur l’équipement. Les e-Golf bénéficient toutes de série du régulateur de vitesse adaptif ACC et du Front Assist, qui inclut le freinage d’urgence en ville avec détection des piétons. Comme sur toutes les voitures électriques du constructeur, il est aussi possible de contrôler des fonctions du véhicule à distance grâce à l’application Car Net e-Remote, qui permet de commander la climatisation et la recharge de la batterie.

Seul hic dans ce tableau idyllique : le prix. Il faut débourser pas moins de 39 350 euros (hors bonus écologique) pour s’offrir la berline compacte de Volkswagen. Un prix certes très élevé, mais qui n’a augmenté que de 1 160 euros par rapport à celui de la version précédente. Une hausse qui semble, en effet, plutôt raisonnable compte tenu des améliorations au menu de cette nouvelle e-Golf.

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen, Électricité, Compacte

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER