Volkswagen France accusé d’avoir menti sur ses chiffres de vente

Publié le par

Selon le magazine allemand Der Spiegel, la filiale française du groupe Volkswagen aurait transmis des chiffres de livraisons inexacts à la maison mère. Une affaire qui aurait causé l’éviction de son président, Jacques Rivoal.

Volkswagen n'a pas souhaité s'exprimer officiellement sur l'affaire.
Volkswagen n'a pas souhaité s'exprimer officiellement sur l'affaire.

La filiale française du groupe Volkswagen aurait maquillé ses chiffres de ventes depuis 2010. C’est ce qu’affirme le magazine allemand Der Spiegel, qui a révélé l’information le vendredi 30 juin 2017. Toujours selon le journal, 800 000 véhicules des marques Volkswagen, Volkswagen Utilitaires, Audi, Seat et Skoda auraient été signalés comme livrés à des clients alors qu’ils n’étaient même pas encore immatriculés.

Une affaire qui expliquerait le départ précipité de Jacques Rivoal de la tête de Volkswagen France le 10 mai dernier en raison de « divergences stratégiques ». Le groupe a justement nommé son remplaçant, Thierry Lespiaucq, ce lundi 3 juillet 2017.

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER