Voiture connectée : données protégées en Amérique du Nord

Publié le par

Voiture connectée : données protégées en Amérique du Nord

Les principaux constructeurs automobiles (Ford, General Motors, Chrysler, Mercedes, BMW, Porsche, Jaguar-Land Rover, Volkswagen, Toyota, Honda, Volvo, Hyundai-Kia ou Nissan) réunis au sein de l’Alliance of Automobile Manufacturers et l’Association of Global Automakers ont diffusé une déclaration officielle dans laquelle leurs membres s’engagent à rendre obligatoire un protocole de sécurité informatique sur les véhicules connectés et ont défini une série de principes pour garantir la protection des données personnelles du conducteur.

La “ voiture connectée ” via les smartphones, le GPS ou les diverses applications embarquées permet en effet aux constructeurs de disposer de multiples données relatives à chaque utilisateur. Ces éléments, qui peuvent par ailleurs être monnayables, posent la question du respect de la vie privée. C’est pourquoi désormais la voiture connectée sera respectueuse de la vie privée des automobilistes, et les constructeurs veilleront à ne pas transmettre les informations dont ils disposent sur leurs clients. La récente prise de position des constructeurs promet de garantir aux consommateurs la possibilité d’être informés (via le manuel d’utilisation de la voiture ou le site de la marque) de l’usage qui est fait des données (leur localisation, leur façon de conduire, leurs habitudes de consommation) obtenues par les services connectés. Un engagement qui sera effectif aux États-Unis sur les véhicules de l’année-modèle 2017. Dans le droit fil, les marques automobiles promettent de « clairement déclarer les circonstances qui pourraient les amener à partager des informations personnelles avec les autorités publiques. »
À quand une décision du même type avec un panel de constructeurs encore plus large et couvrant l’ensemble des continents ? Vraisemblablement sous peu et surtout pour faire front commun contre l’intérêt de plus en plus grand de Google, par exemple, pour les données recueillies par les automobiles (audio, vidéo, data automobiles) et les outils de géolocalisation (GPS, etc.). À noter cependant que les fabricants d’automobiles se réservent le droit d’utiliser toutes les données du véhicule, à condition qu’elles soient anonymes.
Source : Techno-Car

Mots clefs associés à cet article : Audi, BMW, Chrysler

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER