Voiture autonome, plus tôt que prévu ?

Publié le par

La Californie héberge quelques-unes des entreprises les plus actives en matière de voiture autonome. Google est probablement le plus avancé avec son prototype, et Tesla Motors a d’ores et déjà mis sur le marché quantité de véhicules presque capables de conduire seuls. Elon Musk, CEO de Tesla, l’affirme : les voitures autonomes c’est pour dans deux ans au plus tard…

Voiture sans conducteur, pour aller ou ?
Voiture sans conducteur, pour aller ou ?

Google prévoit des voitures qui pourraient rouler sans chauffeur, et en tout cas sans conducteur à bord. Et le patron de Tesla annonce l’arrivée des véhicules autonomes, à grand renfort de communication, d’ici à deux ans au plus tard. A contrario, c’est dire si le sujet est polémique, une proposition de loi déposée la semaine dernière pourrait empêcher toute voiture vraiment autonome en Californie… La loi n’a pas encore été adoptée, mais elle prévoit plusieurs mesures, la principale étant l’obligation d’avoir un conducteur derrière un volant. En cas d’adoption, les Google Car n’auraient plus aucune raison d’être, mais les Tesla dans leur forme actuelle resteraient compatibles.

Tesla veut aller encore plus loin

Néanmoins, Elon Musk ne veut pas s’arrêter là et il ne fait aucun mystère quant à ses ambitions. Le P-DG a d’ailleurs revu ses objectifs et annoncé que Tesla pourrait présenter une voiture totalement autonome dans deux ans. Soit un véhicule capable de rouler entièrement sans l’intervention du conducteur. Voir un véhicule rouler à vide pour aller chercher quelqu’un par exemple… les chauffeurs de taxis et autres VTCistes vont être ravis ! Pour cela, il compte sur les retours de tous les conducteurs qui utilisent ce mode : chaque voiture apprenant et transmettant sa connaissance à toutes les autres voitures. Par ailleurs Tesla vient d’intégrer Spotify à toutes ses voitures. Chaque Tesla est ainsi équipée gratuitement de son propre compte Spotify premium, associé à la voiture et non au propriétaire. Une offre, pour l’heure, réservée à l’Europe et l’Asie.

Plus fort, George Holtz, alias GeoHot, a inventé une voiture autonome avec très peu de moyens et se targue de proposer à terme un kit à 10 euros, avec 2 000 lignes de code et basé sur l’intelligence artificielle. Il serait intégrable dans n’importe lequel des véhicules d’aujourd’hui…

Le patron de Tesla a de son côté rappelé que son entreprise mettait en œuvre des moyens bien plus importants avec des milliers d’ingénieurs qui travaillent sur le projet depuis plusieurs années. Il a ajouté qu’il fallait bien plus que 2 000 lignes de code pour obtenir un mode autonome vraiment fiable. Pour information le CEO de Tesla n’a finalement pas embauché le super hacker, qui lui a donc lancé un défi.

La compétition est ouverte ! Et si Google et Tesla semblent les mieux avancés, de nombreux autres acteurs travaillent sur ces questions. En Allemagne et en France les constructeurs européens avancent aussi sur le sujet. Rappelons également qu’Apple travaillerait sur sa propre voiture, que l’on imagine évidemment largement autonome.
Source : MacGeneration

Mots clefs associés à cet article : Tesla, Mobilité durable, Véhicules autonomes

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER