Ventes de véhicules électriques : un mois d’août qui suit la tendance

Publié le par

Le dynamisme à la hausse du marché des véhicules électriques se poursuit en août avec une augmentation des immatriculations de près de 37 %. La Zoe conserve son leadership sur un marché qui pourrait être chamboulé dans les mois à venir.

La nouvelle Nissan Leaf pourrait bien rebattre les cartes du marché du VE.
La nouvelle Nissan Leaf pourrait bien rebattre les cartes du marché du VE.

La Zoe reine des électriques en France… Oui, mais pour combien de temps encore ? Alors que la citadine électrique clôt un mois d’août très satisfaisant avec des immatriculations en hausse de près de 100 %, pour atteindre 768 mises à la route, les challengers se préparent à répliquer. Outre l’Opel Ampera-e retardée, c’est surtout la nouvelle Nissan Leaf qui pourrait inquiéter la citadine de Renault. La nouvelle version, qui vient d’être présentée à Tokyo, bénéficiera en effet d’une capacité de batterie similaire, voire supérieure si le client opte pour une version à capacité étendue à 60 kW, mais aussi d’équipements plus modernes. Bref, de sérieux arguments même si les équipes de Renault pourront compter sur un réseau plus étendu et sur un prix plus contenu.

Smart en forme

Hormis la Zoe, le reste du marché reste relativement stable et n’est dynamisé que par les nouveautés. La nouvelle Kangoo ZE avec une capacité de batterie de 33 kWh voit ainsi ses ventes bondir de 44 % (271 immatriculations), et les Smart Forfour et Fortwo ED permettent à la marque allemande de se placer sur la troisième marche du podium des constructeurs ayant vendu le plus d’électriques, avec 81 immatriculations. Derrière, Nissan et ses 208 mises à la route accuse une baisse de 10 % par rapport à août 2016. Au total, 1 716 voitures et utilitaires électriques ont trouvé preneur en août contre 1 255 au même mois l’année dernière.

Les ventes aux professionnels participent activement à cette performance puisque ce sont 811 véhicules sans émissions qui ont été vendus aux flottes. Hormis Smart, Tesla affiche une performance à souligner avec 43 véhicules immatriculés contre 13 l’année dernière. Des chiffres qui restent anecdotiques à l’échelle du marché mais qui témoignent d’une évolution positive et surtout de l’attente des consommateurs, en quête d’autonomies confortables à des prix raisonnables.

Mots clefs associés à cet article : Marché Flottes, Électricité

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER