Véhicules propres : la Mairie de Paris dévoile ses aides pour les pros

Publié le par

Véhicules propres : la Mairie de Paris dévoile ses aides pour les pros

Les petites entreprises qui craignaient de ne plus pouvoir circuler dans la capitale avec leurs véhicules utilitaires légers thermiques en raison de l’application de restrictions de circulation pourront prochainement profiter d’un généreux dispositif d’aide à l’achat de véhicules propres mis en place par la Mairie de Paris.

La ville consacrera une grosse enveloppe de 12 millions d’euros à cette opération au cours de la mandature. Pourront en profiter les entreprises de moins de 10 salariés implantées à Paris ainsi que celles domiciliées dans les départements limitrophes (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) et qui viennent travailler à Paris. Chaque entreprise concernée ne pourra bénéficier que d’une seule subvention, et ces dispositions seront aussi accessibles aux professionnels souhaitant recourir à un contrat de location en longue durée ou de location avec option d’achat.

Une aide cumulable avec le bonus gouvernemental

Concrètement, une entreprise souhaitant remplacer un véhicule utilitaire thermique classé 1, 2 ou 3 étoiles par un véhicule utilitaire propre neuf ou d’occasion roulant à l’électricité ou au GNV bénéficiera du versement d’une aide plafonnée à 15 % du prix d’achat hors taxe, dans la limite de 3 000 euros pour un véhicule utilitaire dont le PTAC (poids total autorisé en charge) n’excède pas 2,5 t, de 6 000 euros pour un véhicule utilitaire dont le PTAC dépasse 2,5 t, et de 9 000 euros pour un poids lourd. Cette aide pourra être cumulable avec le bonus gouvernemental de 6 300 euros si le véhicule concerné est neuf.

En contrepartie, cette entreprise s’engagera à conserver le véhicule subventionné pendant au moins trois ans et à ne pas acheter de véhicule thermique qui ne serait pas conforme au minimum à la norme Euro 5 durant cette période. Elle devra par ailleurs participer à une enquête anonyme sur l’usage de son véhicule et l’évolution de sa mobilité.

La Mairie de Paris prévoit en parallèle de rendre le stationnement gratuit aux véhicules électriques et GNV sur sa voirie, ainsi qu’à certains véhicules hybrides rechargeables. Le nombre de bornes de recharge sera lui quant à lui revu à la hausse, et des stations délivrant du GNV seront déployées dans le cadre d’un partenariat avec GrDF.

L’ensemble de ces dispositions sera soumis au vote du Conseil de Paris, le 16 mars prochain.

Mots clefs associés à cet article : Bonus-malus

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER