Union européenne : une nouvelle baisse des taux d’émissions en 2025 ?

Publié le par

Pour respecter les accords de Paris, l’Union européenne propose une baisse des émissions moyennes de CO2 des voitures et utilitaires neufs pour 2025 et 2030 respectivement.

L'Union européenne propose d'abaisser une nouvelle fois les émissions des véhicules neufs.
L'Union européenne propose d'abaisser une nouvelle fois les émissions des véhicules neufs.

En 2020, les gammes des constructeurs automobiles ne devront pas dépasser des émissions de CO2 de 95 g/km en moyenne. Un objectif qui a engagé les constructeurs vers des solutions comme le downsizing de leurs motorisations ou la généralisation de modèles électrifiés. Mais pour respecter les accords de Paris qui impliquent de réduire d’au moins 40 % les émissions de CO2 dans l’Union européenne d’ici à 2030, les constructeurs vont devoir poursuivre leurs efforts. C’est en tout cas la proposition émise par la Commission européenne, sur fond de compétitivité internationale.

Miguel Arias Cañete, commissaire pour l’action pour le climat et l’énergie, explique : « Une compétition mondiale pour produire des voitures propres s’est engagée, et c’est un processus irréversible. Mais, pour que l’Europe puisse jouer un rôle moteur dans cette évolution mondiale, elle doit mettre de l’ordre dans ses affaires. Nous avons besoin d’objectifs adaptés et d’incitations adéquates. Les mesures relatives aux émissions de CO2 pour les voitures et les camionnettes répondent exactement à ce besoin. Ces objectifs sont ambitieux, efficaces au regard de leurs coûts et applicables. Grâce aux objectifs intermédiaires fixés pour 2025, nous donnons d’ores et déjà un coup de fouet aux investissements. En établissant des objectifs pour 2030, nous assurons une stabilité et donnons une orientation qui permettront de poursuivre ces investissements. »

Réduire les émissions de CO2 de 30 %

Ces objectifs sont présentés sous la forme d’un paquet « Mobilité propre », qui présente comme proposition phare de nouvelles normes en matière d’émission de CO2. À savoir que les voitures particulières neuves devront réduire leurs émissions moyennes de 30 % d’ici à 2025. Les camionnettes neuves seront également concernées mais à l’horizon 2030. D’autres propositions font également parties du paquet : favoriser les solutions de mobilité propre dans les appels d’offres publics, mettre en place un plan d’action et des solutions d’investissement pour un déploiement transeuropéen d’infrastructures pour les carburants alternatifs, ou encore stimuler les transports combinés, les transports en autocar ou adopter une stratégie sur le secteur des batteries.

Mots clefs associés à cet article : Union européenne, Projet de loi

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER