Trophées : entretien avec Jérôme Juanchich, responsable grands comptes Michelin

Publié le par

Responsable Grands Comptes, Jérôme Juanchich revient sur l’actualité de Michelin à l’occasion de nos Trophées.

Jérôme Juanchich, responsable grands comptes chez Michelin.
Jérôme Juanchich, responsable grands comptes chez Michelin.

L’Automobile & L’Entreprise : Le pneu Michelin CrossClimate toutes saisons est un succès commercial. Cette année vous sortez une version CrossClimate +. Quelles sont les nouveautés ?
Jérôme Juanchich  : Le pneu Michelin CrossClimate, premier pneumatique été homologué hiver (3PMSF), connaissait un grand succès auprès des consommateurs depuis son lancement en mai 2015, tant au remplacement qu’en première monte. Nous avons donc décidé de l’exporter progressivement en dehors de l’Europe, notamment en Asie et en Amérique du Nord, après l’avoir déjà fait en Russie. Pour être exportable et répondre aux conditions d’usage de ces zones, nous avons fait légèrement évoluer sa conception, et une exposition sur ces marchés est en cours pour valider nos choix. Pour aider la distribution à distinguer la nouvelle génération de la précédente, nous avons ajouté la distinction « + » tant dans le nom commercial que sur le flanc du pneu.

A&E : Aux États-Unis, Michelin diversifie ses activités vers la télématique notamment. Est-ce également un axe de développement en France ? De nouveaux produits ou services à destination des flottes sont-ils en préparation ?
JJ : L’innovation Produits et Services est au cœur de la stratégie du groupe. Telle une véritable conviction, l’innovation est le vecteur fondamental de notre développement. Pour reprendre les propos de Ralph Dimenna, directeur général de Michelin Americas Truck Tires, la division PL de Michelin Amérique du Nord : « Les solutions télématiques et de gestion de flotte sont en plein essor dans le monde entier et constituent une part importante des projets du groupe Michelin. [...] Acquisition stratégique, NexTraq va accélérer notre croissance par des synergies qui renforcent notre présence, notre empreinte géographique et notre compétitivité dans les technologies de gestion et de services aux flottes aux États-Unis. »

A&E : Quelle est votre meilleure vente auprès des flottes ?
JJ : À ce jour le nouveau Michelin CrossClimate + est le pneumatique plébiscité par les flottes. Primo, ce pneumatique apporte une sécurité dans toutes les conditions météorologiques. En été, il freine sur route sèche comme un pneu été. Il offre une excellente adhérence sur sol mouillé dans toutes les conditions météorologiques, hiver comme été. Enfin il est certifié pour une utilisation sur sols enneigés. Deuxio, le CrossClimate + garantit une véritable mobilité sur la neige, du premier au dernier kilomètre. Neuf, il offre le même niveau de motricité sur la neige que les principaux pneus premium toutes saisons. Usé, il délivre une motricité sur neige équivalente à celle des principaux pneus premium toutes saisons à un niveau d’usure intermédiaire. Tertio, il séduit par son haut niveau de longévité. En effet, ce pneumatique dure 25 % plus longtemps que la moyenne des pneus premium toutes saisons.

A&E : Michelin soutient la performance des produits du premier au dernier kilomètre ?
Les performances des pneus évoluent au fur et à mesure qu’ils s’usent. Par exemple, leurs performances de freinage sur sol mouillé se dégradent progressivement. Certaines performances progressent avec l’usure, comme la résistance au roulement, le freinage sur sol sec, le bruit extérieur et, par logique, la longévité du pneumatique.
De plus, tous les pneus neufs ne sont pas égaux, mais les pneus usés le sont encore moins, comme l’ont démontré nos tests à Ladoux lors d’un évènement avec la presse européenne en mai 2017 !
En fait, c’est au cours des dernières étapes de la vie d’un pneu que l’on constate les plus grandes différences. Nous avons été surpris de découvrir que certains pneus usés à la limite légale présentaient une distance d’arrêt sur sol mouillé pratiquement identique à celle de certains pneus neufs. C’est l’un des messages de notre entreprise : l’épaisseur de la bande de roulement n’est pas un bon indicateur des performances de freinage sur sol mouillé. De plus, concernant la consommation des véhicules, la résistance au roulement d’un pneu arrivé à la limite d’usure légale est améliorée de 80 % par rapport à celle du même pneu à l’état neuf.
Par ailleurs, en cas de remplacement prématuré des pneus, avant qu’ils n’aient atteint la limite légale, la durée de vie utile du produit est réduite et les clients réalisent des achats inutiles. Cela représente une augmentation de coûts importante et injustifiée pour les consommateurs, estimée par Ernst and Young à 6 milliards d’euros rien que pour l’Europe. Enfin, le remplacement prématuré des pneus a un très fort impact environnemental. Toujours d’après Ernst and Young, il entraînerait l’utilisation de 128 millions de pneus supplémentaires par an en Europe, soit 9 millions de tonnes d’émissions supplémentaires de CO2 chaque année.
Il semble évident que des fabricants de nombreux secteurs jouent la carte de l’« obsolescence programmée », soit une réduction constante de la durée de vie de leurs produits. Mais Michelin a fait le choix inverse, celui de la « longévité programmée ». Les performances durables sont la clé de notre stratégie commerciale car nous considérons que la satisfaction de nos clients est primordiale. Nous ne misons pas sur le jetable mais sur le durable ! Nous voulons aujourd’hui encourager le secteur du pneumatique à s’engager sur la même voie, celle de la responsabilité, de la durabilité et des performances pour tous nos clients, dans le monde entier.
En conclusion, Michelin s’appuie sur cette démonstration que les distances d’arrêt sur sol mouillé et l’adhérence latérale sur sol mouillé dépendent des performances d’un pneu et ne peuvent pas être le seul résultat de l’épaisseur de la bande de roulement pour inciter les organismes de tests et les associations de consommateurs à comparer et tester des pneus usés jusqu’à la limite légale. Les consommateurs commenceront alors à connaître la vérité en matière de pneus usés.

A&E : Michelin soutient des start-up engagées dans le développement durable comme Symbio FCell. Quel est l’objectif poursuivi ?
JJ : En tant qu’acteur majeur de la mobilité durable, notre rôle est de voir ce qu’il est possible de faire bien au-delà du pneu. Michelin considère l’hydrogène comme l’une des composantes possibles de la mobilité durable. Nous travaillons sur la pile à hydrogène depuis les années 2000 et nous sommes impliqués à travers notre département IPO auprès des acteurs qui travaillent sur les solutions de mobilité hydrogène.
Depuis 2014 Michelin est actionnaire de la société Symbio, entreprise pionnière de la pile à combustible et inventeur du premier prolongateur d’autonomie pour véhicules hybrides (électricité – hydrogène). Nous les accompagnons non seulement dans l’industrialisation de la technologie, mais aussi dans les enjeux de maintenance et de distribution d’hydrogène en nous appuyant notamment sur l’expertise de notre réseau Euromaster.
Grâce à des entreprises comme Symbio en Europe, les véhicules à hydrogène sont désormais une réalité, disponible tant pour les professionnels que pour le grand public. Ils permettent d’envisager une mobilité propre, durable et universelle. « Nous sommes très intéressés par les solutions technologiques liées à l’hydrogène. Nous avons déjà capitalisé un savoir-faire important sur ces technologies et allons aller plus loin, assurément » déclarait Jean-Dominique Senard, président de Michelin, lors d’un entretien à Movin’on, à Montréal.
Michelin est également très impliqué au sein de l’écosystème hydrogène. Le groupe est en effet membre de l’association française hydrogène et pile à combustible (AFHYPAC), mais aussi membre d’Hydrogen Europe, association européenne des industriels de l’hydrogène qui regroupe plus de 100 sociétés et œuvre au développement des solutions hydrogène dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Mots clefs associés à cet article : Trophées

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.