Toyota lance un label Business Plus pour appuyer ses ambitions sur le marché des flottes

Publié le par

Pour atteindre son objectif de 3 % de part de marché dans les ventes aux sociétés, le constructeur Toyota s’engage désormais auprès des acheteurs professionnels via son label Business Plus.

Les valeurs résiduelles des hybrides Toyota bénéficient du désamour pour le diesel et ont augmenté de 3 à 4 %.
Les valeurs résiduelles des hybrides Toyota bénéficient du désamour pour le diesel et ont augmenté de 3 à 4 %.

À l’instar de certains de ses concurrents, Toyota profite de la bonne santé du marché des flottes. Depuis le début de l’année, les immatriculations en entreprise du japonais ont augmenté de 52 %, relativement à la même période de 2016. Un succès qui s’explique notamment par l’arrivée du C-HR. Le SUV se vend effectivement très bien avec des ventes en avance sur les prévisions et vient se positionner juste derrière la Yaris dans le palmarès des modèles Toyota les plus vendus aux entreprises.

Sur le segment des SUV, le nouveau venu se paye même le luxe de côtoyer le podium en étant la quatrième meilleure vente, toutes marques confondues. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le succès de la marque n’est pas encore lié à un report de l’intérêt des acheteurs de diesels vers l’hybride.

Vendre de l’hybride… et de l’utilitaire

C’est dans ce contexte favorable et pour accompagner cette progression que Toyota a décidé de regrouper ses services aux entreprises sous le label Business Plus. Derrière cette appellation qui fait écho à celle des occasions certifiées proposées par son réseau, Toyota propose des avantages qui vont de l’accueil personnalisé en concession aux formations en éco-conduite pour garantir des coûts maîtrisés de carburant aux gestionnaires qui font le choix de l’hybride. Le service Duotech, qui garantit un entretien en une heure chrono, fait également partie de la panoplie de services offerte aux gestionnaires.

« Nous bénéficions aujourd’hui d’une bonne progression. Nos nouveaux produits ont bien aidé puisqu’à fin mai notre part de marché en véhicules particuliers atteignait déjà les 2,7 %. À titre de comparaison, en 2016 nous avons atteint 1,8 % avec près de 13 500 immatriculations » résume Arnaud Martinet, chef du département Toyota Entreprises – Toyota Occasions. « Concernant les véhicules utilitaires, nous ciblons spécifiquement les TPE et les artisans. Parmi nos atouts, nous avons la qualité de notre service après-vente sur laquelle nous allons capitaliser », poursuit-il. La marque s’appuiera également sur son réseau de 47 fleet centers, qui proposeront ces services Business Plus.

Mots clefs associés à cet article : Toyota, Marché Flottes

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER