Toyota : gammes et tarifs ProAce et Yaris hybride Société

Publié le par

Toyota profite du passage au second semestre pour revoir ses tarifs, notamment ceux de la gamme fourgon léger avec le ProAce, et inscrit désormais une Yaris hybride société à son catalogue.

Le ProAce pour tout faire…
Le ProAce pour tout faire…

Disponible en quatre versions (fourgon tôlé, cabine approfondie, plancher-cabine et VP Combi neuf places), deux empattements, trois longueurs de carrosserie et trois niveaux de finition, le nouveau ProAce 2016 couvre au mieux le segment des fourgons légers et renforcera de façon importante la présence de la marque sur le marché utilitaire en France. Il ajoute aussi une nouvelle longueur de carrosserie originale : avec 4,6 m de long et 2,9 m d’empattement, le ProAce Compact est le plus court des fourgons légers commercialisés. Grâce à son architecture, il offre la capacité de chargement d’un utilitaire moyen avec l’encombrement d’un véhicule utilitaire du segment inférieur. Il dispose de trois places en cabine et d’un espace de chargement de 2,10 m de long sur 1,60 m de large, pour un volume utile total de 5,1 m3 – une proposition inédite dans cette catégorie. La gamme comprend par ailleurs une version cabine approfondie, un plancher-cabine prêt à la transformation (disponible à partir du premier trimestre 2017) et une version VP Combi offrant neuf places.

De 95 à 120 ch

La puissance des trois motorisations Diesel proposées en France varie de 95 à 120 ch. Accouplées au choix à une boîte de vitesses mécanique ou robotisée (avec le moteur 95 ch), elles ciblent les émissions de CO2 parmi les plus basses de la catégorie. La version 95 ch/70 kW du groupe 1.6 l peut être associée à une boîte manuelle à cinq rapports (couple de 210 Nm) ou à une boîte manuelle robotisée à six rapports (couple de 240 Nm). Dans le premier cas, elle génère 144 à 148 g/km de CO2 et consomme à 5,5 et 5,6 l/100 km tandis que dans le second, grâce à la présence du Stop & Start, la consommation s’établit entre 5,2 et 5,4 l/100 km et les émissions, entre 135 et 139 g/km.

Plus puissante, la version 115 ch/85 kW du 1.6 l revendique 300 Nm de couple et s’adjoint une boîte mécanique à six vitesses. Elle est équipée du Stop & Start, et ses émissions de CO2 s’échelonnent de 133 à 137 g/km, pour une consommation de 5,1 et 5,2 l/100 km. Conseillée pour une charge utile plus élevée en raison de son couple de 340 Nm, la variante 120 ch/90 kW du turbodiesel 2.0 l reçoit une boîte mécanique à six rapports. Elle émet 139 g/km de CO2 et consomme 5,3 l/100 km.
Toutes les motorisations sont homologuées Euro 6 et dotées de la réduction catalytique sélective (SCR), qui diminue la quantité de NOx rejetée dans l’atmosphère. Un réservoir d’AdBlue de 22,5 l assure le fonctionnement optimal du système sur 15 000 kilomètres. Il se recharge facilement par une trappe de remplissage située sur le montant B, derrière un cache accessible en ouvrant la porte conducteur.
La sécurité n’est pas en reste puisque la version VP combispace a déjà reçu la note maximale de cinq étoiles aux tests Euro NCAP. Et comme tout véhicule de marque Toyota, le nouveau ProAce bénéficiera de la garantie constructeur de 3 ans ou 100 000 kilomètres. L’intervalle de révision fixé à 40 000 kilomètres ou 2 ans (selon l’usage) participe au faible coût d’entretien du véhicule.

Trois niveaux de finition

La dotation sur toutes les finitions regroupe trois sièges avant, y compris à bord du ProAce Compact, ainsi qu’un nouveau système Moduwork. En associant une cloison ouvrante et un siège passager muni d’une assise relevable, ce dispositif augmente la longueur de chargement de 1,16 m et le volume de chargement de 0,5 m3. La nouvelle gamme ProAce propose trois niveaux de finition : Active, Dynamic et Business. Une version VP Combi, aux équipements spécifiques et dotée de neuf places, vient compléter la gamme pour le transport de personnes. Et pour accéder sans problème à tous les chantiers, le système Traction Control est disponible selon les finitions. Ce dispositif adapte le fonctionnement de l’antipatinage électronique pour optimiser l’adhérence sur les chemins glissants. En complément du VSC désactivable, livré de série, il comporte trois modes spécifiquement conçus pour la conduite sur neige (opérationnel jusqu’à 50 km/h), dans la boue (jusqu’à 80 km/h) et le sable (jusqu’à 120 km/h). Les propriétaires trouveront également dans le catalogue un large choix d’accessoires pour adapter le modèle à leur activité spécifique, comme par exemple une isolation acoustique et thermique renforcée, une échelle arrière, des crochets d’attelage fixes ou escamotables, différentes galeries de toit, coffres et porte-tuyaux ainsi qu’un ensemble de solutions sur mesure proposées par le spécialiste Würth.

Yaris hybride Affaires

JPEG - 245.9 ko
Yaris hybride certes… mais Affaires.

Si la Yaris et la Yaris hybride (20 200 € TTC) étaient déjà disponibles en finition business, Toyota profite du remaniement de ses tarifs pour y inclure une version Affaires sur son modèle hybride. Deux finitions de cette version utilitaire-commerciale sont ainsi disponibles :
- en finition Dynamic : 16 670 € HT
- en finition Business : 17 340 € HT.
Les autres modèles disponibles en version Business étant : l’Auris, l’Auris hybride et l’Auris Touring (de 21 350 à 28 700 €) ; la Verso, la Prius, la Prius +, l’Avensis et l’Avensis Touring, le Rav 4 et le Rav 4 hybride…

Mots clefs associés à cet article : Toyota, Véhicule hybride

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER