Toyota Prius rechargeable : reine au pays des consommations

Publié le par

Près d’un an après la commercialisation de la Prius de quatrième génération, Toyota commercialise sa variante rechargeable qui établit l’exploit d’une consommation d’homologation de 1 l/100 km. Un chiffre record, mais qui se paye en termes d’habitabilité et de polyvalence.

La Prius rechargeable se distingue immédiatement par son nouveau regard.
La Prius rechargeable se distingue immédiatement par son nouveau regard.

Difficile de trouver une voiture qui illustre mieux le véhicule hybride que la Prius. Dévoilée à la fin des années 1990, elle a longtemps été reléguée au rang des ovnis automobiles avant d’imposer sa technologie. Depuis, la plupart des constructeurs proposent leurs propres motorisations hybrides. Néanmoins, Toyota a toujours gardé une longueur d’avance, et la Prius brise génération après génération des records d’efficience.

JPEG - 3.1 Mo
Une consommation de 1 l/100 km c’est du jamais vu sur un modèle de grande série.
C’est d’autant plus vrai sur sa version rechargeable, introduite sur la troisième génération, et qui vient d’être renouvelée. Annoncée dans un premier temps à 1,4 l/100 km et 32 g/km de CO2, c’est finalement une consommation record de 1 l/100 km pour 22 g/km de CO2 qui a été obtenue lors de l’homologation NEDC. Des chiffres stupéfiants, difficiles à reproduire dans la réalité, mais qui témoignent de la performance du véhicule.

Parfaite pour la ville, bonne sur autoroute mais limitée sur route

Dotée d’une batterie lithium-ion de 8,8 kWh (le double de l’ancienne génération), la Prius rechargeable peut parcourir un peu moins de 50 kilomètres sans faire appel à son moteur thermique. Sur notre essai au départ de Barcelone nous avons effectivement roulé près de 40 kilomètres en tout électrique avant de nous engager sur l’autoroute, où l’autonomie restante a disparu comme peau de chagrin.

JPEG - 6.6 Mo
Les phares matrix LED sont une exclusivité de la version rechargeable.
Malgré cela, la consommation sur parcours mixte, batterie chargée, s’avère très intéressante. En adoptant une conduite souple, on peut facilement se stabiliser entre 3 et 4 l/100 km. Pas très intéressant, relativement à la Prius « normale », pour les gros rouleurs. Mais c’est en ville que la Prius rechargeable excelle, malgré son gabarit peu compact. Ici, la conduite zen prend tout son sens. On se sent rapidement isolé du stress ambiant lié à une circulation dense grâce à une bonne visibilité et à une insonorisation perfectible mais efficace. On profite évidemment de la douceur et de la réactivité de la motorisation électrique.

Avec ou sans prise ?

La Prius rechargeable apporte donc une plus-value certaine pour les conducteurs qui évoluent la majeure partie du temps en ville. Mais un certain nombre de défauts viennent la désavantager. À commencer par la perte de volume dans le coffre liée à la batterie plus volumineuse que sur la Prius normale et par la disparition de la place centrale arrière, sacrifiée pour gagner quelques kilos sur le cycle d’homologation et remplacée par un accoudoir. Moins d’habitabilité donc et un prix d’appel plus élevé de 6 000 euros par rapport à celui de la Prius normale. Un écart de prix compensé, en partie, par un bonus de 1 000 euros. Rappelons également que cette Prius est exemptée de TVS, que sa carte grise est gratuite dans la plupart des départements et qu’elle bénéficie d’un plafond d’amortissement de 20 300 euros.

JPEG - 51.1 ko
De série, le toit solaire vient recharger la batterie principale, une première.
Sur les équipements, la Prius rechargeable se démarque principalement par des phares intelligents matrix LED de série qui, non contents d’offrir un regard plus séduisant à l’auto, apportent un réel gain en termes de sécurité grâce à leur éclairage adaptatif. L’auto propose par ailleurs un toit solaire – de série aussi – permettant en théorie de récupérer 5 kilomètres d’autonomie par jour d’ensoleillement. De là à imaginer pouvoir s’affranchir de la charge en 3 h 10 sur le secteur (2 heures sur une borne adaptée)…

Mots clefs associés à cet article : Toyota, Berline, Véhicule hybride rechargeable

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER