Thierry Sybord (Volkswagen) : « Nous avons prévu de lancer cinq nouveaux modèles en 2017 »

Publié le par

Thierry Sybord, le directeur général de Volkswagen France, a répondu à nos questions à l’occasion du lancement de la Golf 7 restylée. Le dirigeant annonce l’arrivée de nombreuses nouveautés pour 2017, dont une Polo revue de fond en comble.

Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen France.
Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen France.

L’Automobile & L’Entreprise : Comment jugez-vous les premiers pas du marché automobile et de la marque Volkswagen en 2017 ?

Thierry Sybord : Le marché automobile français est toujours aussi tonique, dans la lignée de 2016. On constate que les ventes aux particuliers ne dépassent plus les 50 % de parts de marché. C’est une tendance nouvelle en France qui devient structurelle. Les ventes tactiques destinées à alimenter le marché VO récent et les ventes aux entreprises sont en revanche dynamiques et portent le marché. Dans ce contexte, la marque Volkswagen a réalisé un début d’année mitigé (-5,22 % à 10 519 unités, NDLR). Deux raisons expliquent ce démarrage en douceur. La première est que nous avions réalisé un mois de janvier 2016 particulièrement positif lié à la prise de nombreuses commandes en fin d’année 2015. La deuxième est que nous sommes dans une phase de renouvellement de produits importante. Nous avons prévu de lancer cinq nouveaux modèles en 2017. Nous sommes en revanche particulièrement satisfaits de notre performance sur le marché des entreprises avec une croissance de près de 20 %. Cette performance est à mettre en grande partie à l’actif du nouveau Tiguan.

A&E : Quels seront les cinq nouveaux produits évoqués ?

TS : Le premier lancement, prévu pour le mois de mars, est celui de la Golf 7 restylée. Elle bénéficie de belles évolutions avec ses nouveaux phares à LED, son écran tactile de 9,2 pouces doté de la fonction de détection des mouvements, ses nombreux équipements dédiés à la sécurité ou encore son combiné d’instruments digital. Ce sont des équipements que l’on retrouve généralement sur le segment supérieur. Ensuite, à l’occasion du Salon de Genève, nous présenterons l’Arteon, un modèle fastback cinq portes voué à devenir un emblème de la marque, et le Tiguan Allspace, une version 7 places du Tiguan actuel. Plus tard dans l’année, nous commercialiserons une toute nouvelle Polo ainsi que notre SUV du segment B, le T-Roc. Ce programme copieux nous a incité à repousser le lancement du nouveau Touareg, qui se fera finalement début 2018.

A&E : Quelles sont vos ambitions pour 2017 ?

TS : Notre ambition est de faire mieux que l’an dernier où nous avons immatriculé plus de 143 000 véhicules. La nouvelle Polo et le T-Roc seront des véhicules clés en termes de volumes.

A&E : Percevez-vous une montée en puissance des ventes de modèles essence dans les entreprises ?

TS : Il y a une tendance de fond qui consiste à avoir une plus forte demande sur l’essence, que ce soit chez les particuliers ou dans les entreprises. La demande est également de plus en plus importante sur l’électrique et sur l’hybride. A terme, le marché va se séparer en deux. Nous aurons d’un côté les conducteurs parcourant beaucoup de kilomètres tout au long de l’année et de l’autre ceux qui ont des déplacements moins fréquents, essentiellement en milieu urbain. Les premiers continueront à privilégier le diesel tandis que les seconds s’orienteront plus vers les énergies alternatives. Nous sommes actuellement très sollicités par les entreprises sur ce dernier point. Il se trouve que nous pouvons d’ores et déjà répondre à bon nombre de demandes avec la Golf qui est le seul véhicule du marché à être disponible en essence, en diesel, en multifuel, en hybride rechargeable et en tout électrique. Cette dernière version affiche désormais 300 kilomètres d’autonomie.

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER