Sprinter 2018 : bien plus qu’un « simple » véhicule utilitaire

Publié le par

L’utilitaire de Mercedes accueille pour la première fois une version électrique.

La version électrique sera disponible l'année prochaine.
La version électrique sera disponible l'année prochaine.

Mercedes-Benz Vans vient de présenter la nouvelle génération de son grand utilitaire, le Sprinter. Il sera commercialisé avant l’été en Allemagne et très rapidement dans le reste de l’Europe. La « vedette » de cette nouvelle génération est incontestablement le e-Sprinter, la version électrique, qui sera sur la route au début de l’année prochaine. Mais il faut regarder le nouveau venu de près pour comprendre ce qui change.

La ligne s’inscrit résolument dans une grande continuité. Intérieurement le progrès est perceptible : le confort des sièges a été sensiblement amélioré, et l’ergonomie du tableau de bord optimisée. Le choix des matériaux frise l’excellence et semble comparable à ce que l’on trouve à bord d’une Classe E. La qualité perçue est ainsi en hausse.

Disponible en version traction

Ce qui change vraiment, c’est que le Sprinter, qui reçoit toujours une transmission propulsion et une transmission intégrale (enclenchable), est désormais également disponible en version traction. Avantages : une charge utile supérieure de 50 kilos par rapport à la propulsion, un seuil de chargement abaissé de 80 millimètres, un rayon de braquage amélioré et plus d’agilité.

Si le moteur 6 cylindres 3.0 l de 140 kW (190 ch) réservé aux versions propulsion est toujours d’actualité, le Sprinter fourgon reçoit pour les versions traction un moteur 2.1 l qui développe 84 kW (114 ch) ou 105 kW (143 ch) couplé à une boîte automatique à neuf rapports ou à une nouvelle boîte manuelle à six rapports. Le Sprinter traction, dont le prix d’attaque est en Allemagne de moins de 20 000 euros HT, est disponible avec des PTAC allant de 3 à 4,1 t pour un empattement de 3 259 ou 3 924 millimètres. Sur le papier, les consommations sont maîtrisées et les émissions polluantes, en baisse sur l’ensemble de la gamme.

Utilitaire high-tech

Mercedes n’a pas lésiné sur la sécurité, et toutes les dernières technologies sont disponibles… souvent en option. Un effort tout particulier a été fait pour l’aide aux manœuvres avec, par exemple, une caméra de recul affichant ce qu’elle filme dans le rétroviseur, ou encore un système doté d’une vision à 360 degrés. Il faut aussi noter un nouveau système multimédia baptisé MBUX avec un écran tactile de 7 ou 10,25 pouces.

Le Sprinter, qui se caractérise par sa grande polyvalence, n’est cependant plus, à entendre ceux qui l’ont conçu et développé, que l’élément de base d’un système plus global. Mercedes propose en effet de nombreux (et innovants) services de connectivité et une nouvelle génération de télématique. Les services de Mercedes PRO Connect fonctionnent sur le principe modulaire. Aussi les gestionnaires de flotte vont-ils pouvoir choisir précisément ce qui répond à leurs besoins et qui va les aider dans leurs missions au quotidien pour faciliter le travail des utilisateurs. D’après Volker Mornhinweg, directeur de Mercedes-Benz Vans, avec les nouvelles solutions de connectivité, « le Sprinter fait maintenant partie de l’Internet des objets ». Une première et incontestablement nouvelle dimension pour les utilitaires.

Mots clefs associés à cet article : Mercedes-Benz, Fourgon, Véhicule utilitaire léger (VUL), Véhicule électrique, Mercedes-Benz Vans

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER