Skoda, des ambitions légitimes

Publié le par

C’était une équipe Skoda au grand complet qui nous attendait en cette matinée printanière pour nous annoncer fièrement ses bons résultats.

Skoda affiche globalement de bons résultats.
Skoda affiche globalement de bons résultats.

En France (+ 6,59 %) et dans le monde (voir illustration), Skoda se réjouit sa place de neuvième constructeur en termes de ventes sur la scène européenne. La marque applique ainsi son plan d’action « GO 3000 » d’ici à 2018, déploie ses trois plans de communication (national, régional et local), sa nouvelle approche marketing, notamment par le biais des réseaux sociaux – « Il faut créer de la proximité sur les réseaux sociaux » affirme Paul Barrocas, directeur marketing –, et surtout son plan produit avec le lancement d’un nouveau modèle par an, dont une offensive sur les SUV (A+ SUV à venir), mais pas d’utilitaire prévu.

JPEG - 111.9 ko
Les ventes de Skoda dans le monde.
Quant aux nouvelles énergies, Skoda, comme d’autres marques du groupe Volkswagen (Audi ou Porsche exceptés), devra encore patienter pour bénéficier des motorisations électriques, hybrides et hybrides rechargeables (2019-2020).

Le constructeur assure une présence dans pas moins de six zones géographiques mondiales qui lui ont permis, en 2015, de se maintenir au-dessus du seuil du million de véhicules livrés (1,056), soit 1,8 % de plus qu’en 2014 avec 1 500 sites Skoda présents sur la planète et arborant les nouveaux standards et couleurs de la marque. Au niveau des réussites, il faut ajouter la place de numéro un en matière de satisfaction client sur le poste SAV et la place de troisième pour ce qui est des ventes.

Un marché français prometteur

JPEG - 111.8 ko
Lahouari Bennaoum, directeur de Skoda France

En France, les ventes grimpent de 6,59 % à plus de 21 000 unités avec un prix moyen à la hausse (+ 6,9 %, merci à la Superb) ; 23 750 ventes sont attendues sur 2016, 26 500 en 2017 et pas moins de 30 000 en 2018. La marque progresse ainsi dans l’Hexagone sur tous les segments, flottes exceptées (– 1,61 %) où sa part de marché est tombée de 33,78 à 31,21 %. Classé au 17e rang du top flottes des marques de L’Automobile & L’Entreprise, derrière Volvo mais devant les coréens Kia et Hyundai, Skoda a prévu de se renforcer sur ce point en doublant le nombre de ses fleet centers pour les amener à cinquante.

Les autres facteurs de progression évoqués par Lahouari Bennaoum, directeur de la marque en France, passent par le recrutement de 70 à 90 nouveaux vendeurs d’ici à janvier 2017, le renforcement de leurs compétences grâce à un plan national de formations et, bien entendu, le développement de leur savoir-faire et vendre dans le domaine du fleet au niveau local. Ceci pour réaliser cinq ventes supplémentaires de véhicules par distributeur et par mois, dont deux via le canal des flottes.

Du travail sur la planche donc d’ici à 2018 pour une marque dont les produits, excellents en matière de rapport qualité/prix, ont su évoluer en termes d’esthétique et méritent d’être mieux connus et reconnus.

Mots clefs associés à cet article : Skoda, Immatriculations, Marché Flottes

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER