Skoda Karoq : Tiguan killer

Publié le par

Le nouveau SUV de Skoda doit beaucoup à son cousin de chez Volkswagen. Avec une offre plus compétitive financièrement, il risque également de lui voler la vedette sur le marché des flottes.

Le Skoda Karoq affiche un bon rapport prix/équipement en finition Business.
Le Skoda Karoq affiche un bon rapport prix/équipement en finition Business.

Près de 30 centimètres séparent le Karoq du Kodiaq. Le nouveau venu dans la gamme SUV du constructeur tchèque est effectivement plus court (4,38 m) et vient se positionner sur les terres d’un Volkswagen Tiguan ou d’un Seat Ateca. Une comparaison facile puisque, synergies de groupe obligent, le Karoq dispose de la même plate-forme que ses deux cousins.

Un procédé de plus en plus répandu pour faire baisser les coûts mais qui pose ici un réel problème de concurrence interne car le Karoq adopte un positionnement et un style très proches, tout en proposant des tarifs plus compétitifs que ceux de l’allemand, mais légèrement plus élevés que ceux de l’espagnol. Cette attaque n’effraie pas le groupe Volkswagen, qui mise sur l’envol de ce segment pour continuer à accroître sa part de marché.

La rigueur… tchèque

JPEG - 992 ko
La planche de bord est proche de celle du Kodiaq.
Fidèle à l’ADN de Skoda, le Karoq arbore un physique classique mais séduisant grâce à des traits dynamiques et à des allusions au cristal, notamment à travers ses projecteurs à LED. L’intérieur rappelle celui du Kodiaq et met en confiance par sa sobriété et sa rigueur toutes germaniques. Des éléments qui devraient participer à la bonne valeur résiduelle du Karoq.

Côté équipements, le Karoq fait l’impasse sur une entrée de gamme dépouillée et propose d’emblée une dotation complète. Sur la version Business, le GPS grand format, la caméra de recul, l’ouverture main libre du hayon de coffre et l’aide au maintien dans la voie sont de série.

La motorisation diesel TDI de 150 chevaux de notre essai profite d’une boîte automatique DSG7 éprouvée, et le Skoda jouit d’un comportement équilibré et rassurant en toutes circonstances. Compte tenu du faible intérêt de la transmission intégrale sur ce type de SUV, les flottes seront néanmoins bien avisées de préférer le 1.6 l TDI de 116 chevaux, plus sobre et moins onéreux.

On aurait aimé que Skoda prenne une longueur d’avance sur ses concurrents en proposant en motorisation hybride sur le Karoq dès son lancement, mais il faudra a priori attendre 2019 pour voir l’arrivée d’une proposition électrifiée.

Mots clefs associés à cet article : Skoda, SUV

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER