Siemens et les autres impliqués dans le projet européen Green eMotion

Publié le par

Siemens et les autres impliqués dans le projet européen Green eMotion

La Commission européenne a lancé une initiative de grande envergure sur quatre années pour promouvoir l’électromobilité dans toute l’Europe. Un projet qui réunit 42 participants parmi lesquels figurent des entreprises industrielles, des constructeurs automobiles, des compagnies d’électricité, des municipalités, des universités et des instituts technologiques et de recherche. Il vise à favoriser les échanges entre partenaires et à approfondir les connaissances et les acquis de l’expérience en matière d’électromobilité dans certaines régions choisies d’Europe. « L’électromobilité apportera une contribution importante à la réduction des émissions de CO2. Green eMotion a pour but d’assurer le succès rapide des véhicules électriques  », déclarait Siim Kallas, vice-président de la Commission européenne en charge des transports. Le montant total du projet devrait atteindre 42 millions d’euros, dont 24 millions seront apportés par l’UE.
Cette initiative permettra aux différents participants de mettre en commun leurs expériences en matière d’électromobilité au sein de régions tests qui existent déjà ou qui seront créées en Europe, et d’en perfectionner les solutions techniques. Les régions pilotes du projet accueilleront plus de 10 000 points de recharge, notamment grâce à l’installation prochaine de près de 1 000 bornes à Barcelone, Madrid et Malaga, 400 à Rome et Pise, 3 600 à Berlin et une centaine à Strasbourg. Au Danemark, où la part de l’éolien dans la production électrique est la plus élevée au monde, les importateurs de voitures prévoient la mise en circulation de 2 000 véhicules électriques cette année. Près de 2 000 stations de recharge publiques et semi-publiques seront mises en place à Copenhague, Bornholm et Malmö. L’Irlande prévoit également de se lancer dans l’électromobilité avec la mise en circulation d’environ 2 000 véhicules électriques et l’installation de près de 3 500 stations de recharge à travers le pays.
En tant qu’entreprise du consortium de recherche, Siemens contribue au développement de solutions pour les logiciels et les infrastructures de recharge, ainsi qu’à l’élaboration nécessaire de normes industrielles. « Les progrès techniques ont été considérables au cours de l’année écoulée. Par exemple, nous sommes d’ores et déjà prêts à mettre sur le marché des stations de recharge avec un mode rapide, capables de recharger une batterie classique de voiture électrique en l’espace d’une heure. À moyen terme, notre objectif est de réduire le temps de charge à moins de 15 minutes afin de limiter au minimum la durée des arrêts nécessaires pour recharger  », explique Ralph Griewing, en charge des infrastructures de recharge pour véhicules électriques au sein de Siemens Energy.
À noter que les partenaires de l’initiative Green eMotion sont les sociétés : Alstom, Better Place, Bosch, IBM et Siemens, les compagnies d’électricité Danish Energy Association, EDF, Endesa, Enel, ESB, Eurelectric, Iberdrola, RWE et PPC, les constructeurs automobiles BMW, Daimler, Micro-Vett, Nissan et Renault, les municipalités de Barcelone, Berlin, Bornholm, Cork, Dublin (représentées par l’agence de l’énergie Codema), Copenhague, Malaga, Malmö et Rome, les instituts universitaires et de recherche Cartif, Cidaut, CTL, DTU, ECN, Imperial, IREC, RSE, TCD et Tecnalia, ainsi que les instituts technologiques DTI, fka et TÜV Nord.

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER