Ségolène Royal : fin de l’avantage fiscal au diesel pour les pros

Publié le par

Ségolène Royal a annoncé ce matin la fin de l’avantage fiscal accordé au diesel d’ici à trois ans.

Bientôt la fin du diesel dans les parcs des entreprises ?
Bientôt la fin du diesel dans les parcs des entreprises ?

D’ici à trois ans, l’avantage fiscal accordé au diesel pour l’achat de véhicules professionnels va être « résorbé ». L’annonce faite ce matin par Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, pourrait bien changer la donne dans les parcs automobiles. « Aujourd’hui, les entreprises ont encore intérêt à acheter des véhicules diesel parce qu’elles bénéficient d’un allègement de TVA, ce qui n’est plus justifiable », explique Ségolène Royal.

En effet, une « décision forte » va être prise par la ministre dans la prochaine loi de finances concernant le diesel. « Nous allons neutraliser l’avantage actuellement donné au diesel pour les achats de véhicules professionnels », précise la ministre de l’Environnement. À noter que le Sénat était, en décembre dernier, contre ce rééquilibrage.

Les loueurs militent pour un rééquilibrage

En 2015, la part du diesel dans les flottes était de 91,70 %, contre 6 % pour l’essence, selon le SNLVLD (syndicat national des loueurs de voitures en longue durée). Ce dernier, par la voix de son président François-Xavier Castille, a une nouvelle fois milité, lors de sa réunion annuelle, en faveur d’un rééquilibrage de la fiscalité entre l’essence et le gazole, à condition qu’il se fasse en douceur sur plusieurs années. L’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE) y est également favorable.

Mots clefs associés à cet article : Essence, Diesel, Taxes

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER