Sécurité routière : un premier trimestre positif

Publié le par

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière annonce une baisse de la mortalité sur les routes de 3,7 % au premier trimestre 2017. Un bilan qui est toutefois terni par un mauvais mois de mars.

Le nombre de décès sur les routes est en baisse au premier trimestre.
Le nombre de décès sur les routes est en baisse au premier trimestre.

La sécurité routière en France s’améliore. Le bilan dressé par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) pour le premier trimestre fait état d’une baisse de la mortalité sur les routes de 3,7 %, ce qui équivaut à 28 personnes tuées en moins par rapport au premier trimestre 2016. Ce sont toutefois 726 personnes qui ont trouvé la mort entre janvier et mars. On dénombre parmi eux 121 piétons, 128 motards et 399 conducteurs de véhicules légers.

Sur les douze derniers mois, le nombre de décès sur les routes est également orienté à la baisse de 1,7 %. On recense un total de 3 441 victimes au cours de cette période. Le nombre d’accidents corporels (57 536) et de blessés hospitalisés (27 455) est en revanche en hausse, respectivement de 0,4 % et 1,6 %.

Sombre mois de mars

Ce bilan aurait pu être de meilleure facture sans un mois de mars marqué par une hausse de 4,3 % du nombre de tués (266 au total). Le nombre d’accidents corporels et de blessés hospitalisés a également augmenté par rapport au mois de mars 2016.

L’ONISR profite de la publication de ce bilan pour inviter les usagers à la plus grande prudence et au respect scrupuleux des consignes de sécurité à l’occasion du long week-end de Pâques et de son traditionnel « chassé-croisé » sur les routes de France.

Mots clefs associés à cet article : Sécurité routière

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER