Sécurité routière : les voitures radar confiées à des opérateurs privés

Publié le par

Le Gouvernement va confier à des opérateurs privés le soin de conduire des voitures radar banalisées de nouvelle génération. Une phase de test de plusieurs mois est prévue afin de procéder à l’homologation du dispositif.

Les voitures radar vont être confiées à des opérateurs privés.
Les voitures radar vont être confiées à des opérateurs privés.

Le dispositif des voitures radar évolue. Ces véhicules banalisés – 383 unités en France – capables de contrôler la vitesse des automobilistes tout en roulant dans le flot de la circulation mobilisaient jusqu’à présent un équipage de deux policiers ou deux gendarmes, l’un étant affecté à la conduite, l’autre au réglage de la vitesse autorisée à l’endroit traversé.

Ce ne sera bientôt plus le cas. Ces véhicules vont progressivement être confiés à des opérateurs privés « sous étroit contrôle de l’État ». Le ministère de l’Intérieur assure que « cela permettra de libérer du temps de travail pour les forces de l’ordre, qu’elles consacreront à des tâches mieux en rapport avec leur qualification au profit de la lutte contre la délinquance et la protection de la population, comme la recherche des conduites en état d’ivresse ou après la prise de stupéfiants ».

Un nouveau mécanisme de contrôle

Les entreprises concernées seront rémunérées en fonction du nombre d’heures de conduite effectuées. Celui-ci, tout comme les trajets effectués et les plages horaire de contrôle, sera fixé par les services de l’État en fonction des critères d’accidentalité locale. Le ministère ajoute que les entreprises ne seront pas rétribuées au nombre d’infractions enregistrées.

La première unité externalisée est censée être opérationnelle du côté de la Normandie à compter du 1er septembre 2017. Les autres régions suivront dans la foulée. Cette mise en pratique sera précédée d’une phase de test, dont le top départ sera donné le vendredi 24 février prochain. Celle-ci ne donnera lieu à aucune contravention.

Le ministère de l’Intérieur va également expérimenter à cette occasion un nouveau mécanisme de contrôle. Les véhicules de test seront équipés de systèmes pouvant lire les panneaux de limitation de vitesse. Le radar pourra ainsi fonctionner de manière autonome, sans aucune intervention du chauffeur, désormais seul présent à bord du véhicule.

Il est enfin précisé que les données enregistrées par les voitures radar seront envoyées de façon cryptée aux officiers de police judiciaire en charge de la verbalisation. Ces officiers de police judiciaire, qui constatent et valident l’infraction, seront les mêmes que ceux qui traitent les PV émanant des radars fixes et des voitures radar actuelles.

Mots clefs associés à cet article : Sécurité routière, Radar

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER